— Publié le 24 mai 2022

Le dossier espagnol dans le mur

Jeux d'hiver 2030

pyrenees-barcelona

La fin du feuilleton ? Probable. Le Comité olympique espagnol (COE) l’a annoncé lundi 23 mai dans un communiqué : les représentants des régions de Catalogne et d’Aragon, impliquées dans la candidature Pyrénées-Barcelone pour les Jeux d’hiver en 2030, se sont réunis une nouvelle fois sans pouvoir aboutir à un accord. La réunion entre les deux régions avait été présentée par Alejandro Blanco, le président du COE, comme la rencontre de la dernière chance. Elle s’est terminée sans que les protagonistes parviennent à gommer leurs désaccords sur la réparation des sites de compétition. Le COE a assuré dans un communiqué, publié lundi 23 mai, son souhait de poursuivre le travail afin de pouvoir proposer au CIO une alternative au projet initial. Mais le dossier espagnol semble désormais très compromis. L’instance olympique a annoncé en fin de semaine passée, en clôture de sa 139ème session, que la commission exécutive choisirait en décembre prochain un candidat privilégie pour poursuivre le “dialogue ciblé“, une étape intermédiaire avant la décision finale prévue pour la session du printemps 2023 à Mumbai (Inde). A ce stade du processus, il faudrait un miracle pour que le projet des Pyrénées et de Barcelone soit retenu pour poursuivre l’aventure.