— Publié le 20 septembre 2021

Le CIO veut distribuer ses vaccins

Pékin 2022

Beijing 2022

A moins de cinq mois de l’ouverture, le flou demeure quant aux règles sanitaires qui seront imposées aux Jeux d’hiver de Pékin 2022 par les organisateurs chinois. Mais le CIO n’attend pas d’en connaître le détail pour inviter les futures délégations à demander des vaccins. Dans un courrier envoyé en fin de semaine passée, Thomas Bach en appelle aux comités nationaux olympiques pour faire connaître sans tarder leurs besoins en termes de doses de vaccin. “Je voudrais encourager les comités nationaux olympiques qui ont besoin de doses de vaccin supplémentaires à en informer notre département des relations avec les CNO dès que possible, afin que nous puissions mettre en place les dispositions nécessaires“, explique le président du CIO. Dans sa lettre, le dirigeant allemand insiste également sur “l’excellente coopération” entretenue avec “nos partenaires et amis chinois, ainsi qu’avec les autorités sanitaires chinoises compétentes“. Mais il n’apporte pas plus de précisions sur les règles prévues aux Jeux d’hiver de Pékin 2022, notamment concernant la quarantaine. Pour rappel, le CIO a annoncé en mars dernier, quatre mois avant les Jeux de Tokyo, un programme de distribution de vaccins aux athlètes et aux officiels, en collaboration avec les autorités chinoises. Les vaccins chinois ont été achetés par le CIO et mis à la disposition des délégations des pays ayant approuvé leur utilisation pour les Jeux de Tokyo. Deux mois plus tard, Pfizer et BioNTech ont suivi le mouvement en faisant don au CIO de doses de vaccins. A la lecture du courrier de Thomas Bach, il semble que l’instance olympique n’ait pas épuisé tout son stock de vaccins pour les Jeux de Tokyo. Une centaine de pays sont susceptibles de participer aux Jeux olympiques de Pékin, soit environ la moitié de la participation enregistré aux Jeux d’été de Tokyo.