— Publié le 15 décembre 2021

L’Autriche opposée au boycott diplomatique

Pékin 2022

Sauf retournement de situation, l’Autriche ne sera représentée par aucun diplomate ou membre du gouvernement, en février prochain, aux Jeux d’hiver de Pékin. Le chancelier Karl Nehammer l’a expliqué en début de semaine au quotidien allemand Die Welt. Mais l’absence d’une représentation officielle ne sera pas le résultat d’un boycott diplomatique. Elle est motivée par des raisons sanitaires. “Nous sommes contre la politisation des Jeux et nous coordonnons notre action au sein de l’Union européenne, a expliqué Karl Nehammer. Aucun homme politique autrichien de haut rang ne se rendra aux Jeux olympiques en Chine. Toutefois, il ne s’agit pas d’une protestation ou d’un boycott diplomatique, mais uniquement du fait des exigences du COVID en Chine. En raison de la pandémie, les dirigeants politiques ne pourront pas rencontrer personnellement en Chine les athlètes de leur pays. Il ne sert donc à rien qu’ils se rendent à Pékin pour parler à nos athlètes présents aux Jeux par vidéoconférence. Je préfère rencontrer personnellement nos athlètes à Vienne”. La déclaration du chancelier autrichien intervient au moment où les pays de l’Union européenne tentent, non sans difficultés, de s’accorder sur une position commune à adopter face à la Chine dans le cadre des Jeux d’hiver de Pékin 2022.