— Publié le 17 septembre 2021

L’AIBA casse sa tirelire

AIBA

Sa réintégration dans le mouvement olympique reste très incertaine, mais l’AIBA continue d’avancer ses pions. L’instance internationale de la boxe annonce sa décision d’attribuer un prize money aux médaillés des prochains championnats du monde masculins, prévus du 24 octobre au 6 novembre à Belgrade, en Serbie. Il s’agira d’une première en 75 ans d’histoire de l’AIBA. Chaque nouveau champion du monde recevra un chèque de 100 000 dollars. L’instance versera 50 000 dollars pour une médaille d’argent, et 25 000 pour le bronze. Au total, le pactole alloué à ces bonus s’élève à 2,6 millions de dollars. Commentaire du président de l’AIBA, le Russe Umar Kremlev : “C’est la première fois que l’AIBA récompensera financièrement les médaillés des championnats du monde. Mai c’est ainsi qu’il devrait en être. Cet argent est largement mérité, au regard des années de préparation et des efforts consentis pour participer au tournoi majeur de l’AIBA. Cette évolution va largement profiter à nos boxeurs, non seulement en les aidant à performer sur le ring, mais aussi en leur permettant de gagner en aisance financière et en autonomie.” Malgré un vaste plan de réformes et l’annonce d’un équilibre financier, l’AIBA reste dans le viseur du CIO. L’instance olympique attend toujours des garanties quant à la réalité du changement dans le mode de gouvernance, mais également sur la crédibilité de son plan de financement.