— Publié le 6 septembre 2021

La NHL a donné son accord

Pékin 2022

NHL

René Fasel, le président de la Fédération internationale de hockey-sur-glace (IIHF) peut laisser la place l’esprit tranquille. Le dirigeant suisse a réussi le plus difficile : il a obtenu l’assurance de la présence aux Jeux d’hiver de Pékin 2022 des joueurs de la NHL, la ligue professionnelle nord-américaine. Longtemps repoussé et incertain, un accord a été trouvé en fin de semaine passée entre la NHL, l’IIHF et le syndicat des joueurs. Il prévoit une pause de 15 jours dans le calendrier de la prochaine saison, du 7 au 22 février 2022, afin de permettre aux nombreux joueurs de la NHL sélectionnés pour les Jeux d’hiver de rejoindre leurs équipes nationales. Mais cet accord laisse une possibilité aux parties concernées de faire marche en arrière en cas d’évolution défavorable de la crise sanitaire. René Fasel en convient : “Il reste encore beaucoup de pain sur la planche. Rien n’est coulé dans le béton.” La vaccination pourrait être obligatoire. Et les sélections qualifiées devront soumettre dès le 15 octobre une liste étendue de joueurs susceptibles de participer aux Jeux. La liste finale finale de 23 noms devra être connue en janvier 2022. Les joueurs de la NHL participeront donc pour la sixième fois aux Jeux d’hiver, après Nagano 1998, Salt Lake City 2002, Turin 2006, Vancouver 2010 et Sotchi 2014. Ils étaient absents lors de la dernière édition du tournoi olympique, disputée à PyeongChang en 2018. Les propriétaires des franchises ont accepté de libérer leurs joueurs, mais sans grand enthousiasme. Ils estiment que la pause olympique va briser net l’élan de la saison en cours et que le risque de blessure n’est jamais exclu dans un tournoi d’une telle intensité.  Selon le format retenu, la compétition comptera trois groupes de quatre pays. Huit équipes nationales (États-Unis, Canada, Suède, Finlande, Comité olympique de Russie, République tchèque, Allemagne et Suisse), plus le pays hôte, la Chine, étaient déjà assurées d’une place. Le Danemark, la Slovaquie et la Lettonie ont obtenu les trois derniers billets lors des tournois de qualification à la fin du mois dernier. Les trois vainqueurs de groupe, ainsi que le meilleur deuxième, se qualifieront directement pour les quarts de finale. Les huit autres équipes seront opposées en matchs à élimination directe pour les quatre places restantes.