— Publié le 20 décembre 2021

La FINA s’inspire de World Athletics

Natation

L’heure est aux réformes à la FINA. Désormais présidée par le Koweïtien Husain Al-Musallam, après plus de dix ans de présidence de Julio Maglione, l’instance mondiale de la natation a profité du congrès extraordinaire organisé en marge des Mondiaux en petit bassin (25 m) à Abu Dhabi pour se doter d’une Unité d’intégrité indépendante. Sa création figurait en tête de liste des recommandations présentées en octobre dernier par le nouveau comité de réforme. L’Unité d’intégrité indépendante, dont le fonctionnement s’inspire du modèle adopté depuis plusieurs années par World Athletics, a pour ambition de protéger la communauté de la natation, nageurs en tête, contre les “violations éthiques et discriminatoires, les matchs truqués et toute forme de harcèlement“. Ses membres seront élus et ses règles adoptées lors du prochain congrès ordinaire de la FINA, prévu en mai 2022 à Fukuoka. L’Unité d’intégrité indépendante sera opérationnelle à partir du 1er juin 2022.