— Publié le 29 septembre 2021

La Chine pourrait perdre sa place

Pékin 2022

Inédit. Pour la première fois, le pays-hôte des Jeux olympiques d’hiver pourrait ne pas être représenté dans le tournoi masculin de hockey sur glace. Selon Luc Tardif, le nouveau président de l’instance internationale de la discipline (IIHF), la Chine court le risque d’être rayée de la compétition aux Jeux de Pékin 2022. En cause : une préparation insuffisante et un niveau de jeu qui laisse présager un cruel déséquilibre avec les autres nations. L’équipe chinoise n’a disputé aucune rencontre au cours des deux dernières années. Actuellement classée au 32ème rang mondial, la Chine n’a pas réellement dévoilé des progrès au cours des derniers mois. Qualifiée d’office pour les prochains Jeux d’hiver, la Chine a été versée dans le groupe A, avec les Etats-Unis, le Canada et l’Allemagne. “La voir s’incliner 15-0 ne serait bon ni pour l’image du hockey, ni pour celle de la Chine“, estime Luc Tardif. Fait sans précédent : l’IIHF a prévu d’organiser deux matchs tests, le mois prochain en Chine, entre l’équipe chinoise et une formation allemande. A l’issue de ces deux rencontres, il sera décidé si le pays-hôte est maintenu dans le tournoi olympique. En cas de décision défavorable, la place libérée par la Chine serait attribuée à la Norvège, la mieux classée des nations non qualifiées pour les Jeux de Pékin 2022.