— Publié le 28 juillet 2021

Démocrates et Républicains font pression sur les partenaires

Pékin 2022

Beijing 2022

La pression s’accentue, aux Etats-Unis, contre la Chine et les Jeux d’hiver de Pékin 2022. Elle reste très politique, mais affiche un consensus entre Démocrates et Républicains. Un groupe de membres du Congrès composé de représentants des deux partis s’en est pris mardi 27 juillet aux partenaires américains du CIO – Coca-Cola, Visa, Intel, Procter & Gamble et Airbnb – les accusant de faire passer leurs intérêts économiques avant le respect des droits humains. Un élu républicain, Chris Smith, a suggéré lors de l’audience de la Commission exécutive du Congrès sur la Chine que les sponsors devaient concilier leur “engagement en faveur des droits de l’homme” avec leur contribution financière à des Jeux d’hiver où le pays hôte “commet activement des violations des droits de l’homme“. Il a demandé à chacun des dirigeants des partenaires mondiaux du CIO présents à l’audition si les Jeux d’hiver devaient être déplacés ou reportés en raison des manquements de la Chine sur la question des droits de l’homme. Sans surprise, les cinq dirigeants ont botté en touche et refusé de se prononcer, expliquant qu’ils n’étaient pas impliqués dans le choix de la ville-hôte. “Nous ne prenons pas de décisions sur ces lieux d’accueil. Nous soutenons et suivons les athlètes partout où ils concourent“, a répondu Paul Lalli, vice-président de Coca-Cola. La position résolument neutre des sponsors américains membres du programme TOP du CIO n’a pas convaincu les élus. Tom Cotton, un représentant républicain, n’a pas retenu ses critiques : “De toute évidence, chacun d’entre vous a été envoyé ici avec l’ordre de ne rien dire qui puisse offenser le Parti communiste chinois. Vos témoignages sont pathétiques et honteux“. Un représentant démocrate, Tom Malinowski, a reproché au responsable du partenariat chez Airbnb, David Holyoke, de ne pas être plus franc dans ses critiques envers le gouvernement chinois. Réponse de David Holyoke : “En Chine, nous sommes tenus de respecter les lois et règlements nationaux, mais les droits de l’homme sont au cœur de nos valeurs.”