— Publié le 10 août 2020

Les Jeux de Tokyo, un casse-tête pour la NBA

Événements Focus

Cruelle perspective pour les Jeux de Tokyo 2020. A en croire ESPN, les chances de voir les joueurs de la NBA participer l’an prochain au tournoi olympique de basket-ball seraient désormais très hypothétiques. Elles diminueraient même semaine après semaine au rythme de la hausse vertigineuse du nombre de cas de COVID-19 aux Etats-Unis.

A ce stade de la crise sanitaire, le calendrier établi par la NBA pour la prochaine saison permet encore de croire au miracle. Il prévoit un début des rencontres le 1er décembre 2020, soit six semaines environ après la date habituelle.

En reportant ce décalage de six semaines tout au long de la saison, les finales NBA se termineraient à la mi-juillet 2021. Une grosse semaine, donc, avant l’ouverture des Jeux de Tokyo. Pour les finalistes, le délai serait minimal, mais il en faut plus pour effrayer des joueurs habitués à enchaîner 82 matchs en saison régulière.

Seul ennui, mais de taille : le scénario écrit par la NBA pour la saison à venir tient sans doute seulement à un fil. L’évolution de la crise sanitaire aux Etats-Unis ne présage rien de bon pour les sports collectifs. Surtout, les propriétaires des franchises ne se laisseront pas imposer un calendrier peu favorable à leurs intérêts.

Pour eux, l’objectif est clair : vivre une saison 2020-2021 où les spectateurs pourront se rendre en masse dans les salles. Quitte, pour cela, à retarder le début des hostilités.

Selon ESPN, la date du 18 janvier 2021 serait à l’étude. La saison de NBA reprendrait ainsi le traditionnel lundi du Martin Luther King Day, une date propice à souligner l’engagement de la ligue dans le combat pour une justice sociale.

Mais la NBA n’écarterait pas la possibilité de reprendre plus tard encore, en février ou en mars. En réalité, toutes les options seraient à l’étude, avec une préférence très marquée pour celles qui pourraient assurer un retour des fans dans les salles de basket-ball.

Dans tous les cas, un décalage du début de la saison régulière rendrait très hypothétique la présence des joueurs de la NBA aux Jeux de Tokyo. Il faudrait alors à la ligue nord-américaine s’inspirer de l’exemple de la NHL et prévoir une suspension des rencontres pour une période d’un mois, le temps pour les joueurs de rejoindre les équipes nationales, puis de disputer les Jeux.

Sur le papier, le scénario semble tenir debout. Mais il faudra pour cela convaincre les propriétaires des franchises. Il faudra leur faire accepter de laisser partir leurs meilleurs joueurs pendant quatre semaines, au risque de les voir revenir blessés ou fatigués. Et, plus encore, se priver de recettes pendant un mois, après une saison 2019-2020 déjà très creuse en termes de billetterie. Les propriétaires n’ont rien à gagner dans l’affaire, puisqu’ils ne sont pas intéressés financièrement par les revenus des Jeux.

Illusoire ? Le récent exemple de la NHL, dont les joueurs ont été absents des Jeux d’hiver de PyeongChang 2018, n’incite pas à l’optimisme. A en croire ESPN, le “scepticisme” serait en train de gagner la NBA quant à ses chances de pouvoir concilier sa prochaine saison avec les Jeux de Tokyo. Il pourrait bien monter encore de plusieurs crans au cours des mois à venir.