— Publié le 11 mai 2015

Marcel Aubut ramène les anneaux à Montréal

Institutions Focus

Il l’avait annoncé à sa manière, sans goût de la demi-mesure. Il a tenu parole. A l’initiative de Marcel Aubut, le président du Comité olympique canadien (COC), les anneaux des Jeux seront bientôt hissés dans le ciel de Montréal. L’événement est prévu le 9 juillet 2015, à la veille de l’ouverture des Jeux Panaméricains de Toronto. Près de 40 ans après les Jeux d’été de Montréal.

L’occasion? L’inauguration des nouveaux locaux du Comité olympique canadien. Longtemps installé dans des bureaux sans luxe du stade des JO de 1976, le COC aura désormais pignon sur rue, dans le centre-ville de Montréal. Il occupera un immeuble du boulevard René-Levesque ouest, dans le quartier des affaires, dans l’ancien siège social de la compagnie aérienne Air Canada.

Avec ce déménagement, le COC ne va pas seulement gagner en espace et en perspective. Marcel Aubut l’a expliqué lui-même, à l’occasion d’une présentation organisée au sommet de la tour du stade: il va désormais s’installer dans les locaux d’une véritable Maison olympique, ouverte au public, où se dessineront le présent et l’avenir du mouvement olympique canadien.

“Le COC avait auparavant quelques employés – en fait un ou deux ça et là – qui travaillaient au stade olympique, cachés dans leurs bureaux qui n’avaient même pas de fenêtres, a expliqué Marcel Aubut. Pour la première fois de son histoire, il aura son quartier général au cœur de Montréal, en permanence.”

La Maison olympique comptera un centre de science et de technologie du sport. Elle abritera également un centre multifonctionnel, où entreprises et organismes pourront organiser des événements. Inspirée du Musée olympique de Lausanne, elle offrira aux visiteurs la possibilité de se mesurer, de façon virtuelle, aux champions du passé et du présent. En tête de liste, Usain Bolt, que le public pourra défier sur un sprint. Le financement du projet, d’un coût d’environ 16 millions de dollars canadiens (11,8 millions d’euros), a été assuré à 55% par des subventions publiques.

Les nouveaux locaux du COC, un comité membre de l’AFCNO, seront inaugurés le 9 juillet prochain en présence de Thomas Bach. Le président du CIO a confirmé sa présence à Montréal, où il fera étape avant de rejoindre Toronto pour les Jeux Panaméricains. Le dirigeant allemand sera de passage dans la ville canadienne pour la première fois depuis sa conquête de la médaille d’or à l’épreuve de fleuret par équipe aux Jeux d’été en 1976. Il profitera aussi de sa visite pour se rendre au siège mondial de l’Agence mondiale antidopage.

Pour l’occasion, les anneaux olympiques seront hissés au sommet de l’immeuble du COC. Ils s’allumeront de nuit et resteront éclairés une partie de la soirée. Un rare privilège accordé à Marcel Aubut et au mouvement sportif canadien par le CIO, toujours très prudent sur l’utilisation des précieux anneaux.

Le retour des anneaux dans la ville des Jeux de 1976 marquera-t-il le renouveau d’une ambition olympique canadienne? Marcel Aubut le croit. Le président du COC a même promis d’annoncer, le 9 juillet prochain, un grand projet national. Jean-Luc Brassard, le champion olympique des bosses en 1994, désigné chef de mission de la délégation canadienne aux Jeux de Rio en 2016, y voit lui aussi une étape décisive. “Les Québécois ont une relation amour-haine avec l’olympisme, dit-il. Amour lors des Jeux, avec les succès des gens d’ici. Haine à cause du stade de 1976, qui n’était pas fini. Cette nouvelle  Maison olympique va changer ça. Les gens vont pouvoir venir vivre l’olympisme.”