— Publié le 24 novembre 2014

Rencontre au Sommet entre Bach et Hollande

Événements Focus

Il sera beaucoup question de sport, en fin de semaine à Dakar, au XVème Sommet de la Francophonie. La Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage, organisée les 29 et 30 novembre dans le capitale du Sénégal, aura un invité très olympique: Thomas Bach, le président du CIO. Le dirigeant allemand a confirmé sa présence à un événement marqué par les adieux d’Abdou Diouf, le Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), au terme de 12 années de mandat.

La présence de Thomas Bach à Dakar ne sera pas seulement honorifique. Certes, le président de l’institution olympique manie parfaitement la langue française, une aptitude linguistique renforcée par ses années d’escrimeur, le français étant depuis toujours la langue de la discipline. Aux derniers Jeux de Sotchi, ses premiers à la tête du CIO, il avait prononcé en français une partie importante de son discours à la cérémonie d’ouverture.

A Dakar, Thomas Bach profitera de sa présence pour saluer le travail accompli par Abdou Diouf dans le domaine du sport. Il saisira également l’opportunité du Sommet de la Francophonie pour s’entretenir avec François Hollande. Une première rencontre entre le président du CIO et le chef de l’Etat français avait eu lieu à Paris, au Palais de l’Elysée, en novembre 2013. Thomas Bach venait alors de recevoir de Jacques Rogge les clefs de la maison olympique. Leur entrevue avait été très protocolaire, sur fond de possible candidature de la France aux Jeux d’été.

A Dakar, la question des JO d’été de 2024 sera nettement plus concrète. François Hollande a clairement affiché son soutien au projet parisien lors d’une intervention à la télévision, au début du mois de novembre. Thomas Bach, de son côté, s’apprête à soumettre à l’Assemblée générale du CIO, les 8 et 9 décembre à Monaco, les 40 résolutions de l’Agenda 2020. L’une d’elles, non la moindre, propose une réforme du processus de candidature des villes aux Jeux olympiques. Dans un tel contexte, il n’est pas difficile d’imaginer que François Hollande et Thomas Bach en débattront de vive voix, le président français prenant le relais de son Premier ministre, Manuel Valls, en “conversation olympique” samedi 15 novembre avec Craig Reedie, le vice-président du CIO.

Mais la présence du sport s’étendra très au-delà d’un échange entre François Hollande et Thomas Bach. Une rencontre sera organisée, dans la matinée du 28 novembre, sur le thème de la francophonie olympique, en présence notamment d’Imma Tor Faus, la directrice de la langue française et de la diversité linguistique à l’OIF, et Denis Masseglia, le président du CNOSF et secrétaire général de l’Association francophone des comités olympiques (AFCNO). Un débat médiatique et public qui coïncidera avec la publication d’un rapport de l’OIF sur 20 années de francophonie olympique.