— Publié le 6 novembre 2014

En 2017, l’olympisme se vivra en maillot

Événements Focus

Le CIO n’est plus seul à parler modernité et innovation. L’Association des comités nationaux olympiques (ACNO) et son président, l’incontournable Sheikh Ahmad Al-Fahad Al-Sabah, lui emboîtent le pas. Et ils pourraient même le prendre un peu de vitesse.

L’ACNO et ses 204 comités nationaux ont posé leurs sacs à Bangkok, depuis mercredi 5 novembre, pour quatre jours de réunions, débats et festivités. Un rassemblement de masse où se pressent le banc et l’arrière-banc du mouvement olympique, pour preuve la présence annoncée de 40 membres du CIO et une quinzaine de présidents de fédération internationale.

Les réjouissances ont débuté, mercredi après-midi, par une longue réunion à huis clos du Conseil exécutif de l’ACNO. A en croire son président, il y a été question d’économie, de lutte antidopage, de paris illégaux et du calendrier sportif. Surtout, le Conseil a adopté le principe de la création d’une nouvelle compétition multisport, en collaboration avec SportAccord: les Jeux mondiaux de plage.

Le  concept n’est pas neuf. L’Asie organise depuis 2008 ses propres Beach Games. L’Amérique du Sud l’a imitée en 2009. L’Afrique s’y prépare. Et les Jeux Méditerranéens, un événement en perte de vitesse, devraient bientôt céder la place à des Jeux de plage. Mais le projet imaginé par l’ACNO sera mondial. Et il pourrait en surprendre plus d’un par son contenu et son impact.

Sheikh Ahmad Al-Fahad Al-Sabah l’a expliqué: “L”idée des Beach Games doit encore être approuvée par notre Assemblée générale, plus tard dans la semaine. Et il faudra ensuite trouver un nom définitif à ce nouvel événement. Mais sa première édition se déroulera en 2017. Et je peux vous assurer qu’elle sera un succès, sur le plan financier et sur le plan technique.”

Sans craindre le mélange des genres, les premiers Beach Games estampillés ACNO devraient associer sur le sable les sports de plage plus ou moins traditionnels (beach volley, beach soccer, voile, aviron, ski nautique…) à des disciplines plus improbables. Une liste dans laquelle Sheikh Ahmad a cité l’athlétisme de plage, un pentathlon moderne réduit à trois épreuves, le basket en 3×3, le football américain, plus une poignée de sports mécaniques, dont le jet-ski et le waterskiing.

A en croire le président de l’ACNO, plusieurs villes ont déjà manifesté leur souhait de recevoir en 2017 les premiers Jeux mondiaux de plage. “Mais nous attendrons d’avoir sécurisé la présence à nos côtés d’un diffuseur et d’une agence de marketing avant de choisir la ville-hôte”, a précisé Sheikh Ahmad.

Pour le reste, le Conseil exécutif de l’ACNO a profité de sa réunion pour prendre les décisions suivantes:

– La prochaine Assemblée générale de l’ACNO se déroulera en 2015 à Washington. En 2016, elle se tiendra à Rio de Janeiro.

– Il sera désormais obligatoire à chacune des associations continentales d’être représentée par au moins une femme au Conseil de l’ACNO.

– La désignation des ANOC Awards, présentés comme les Oscars du mouvement olympique international, effectuée cette année par un jury d’officiels et experts, sera élargie dès l’an prochain au grand public via les réseaux sociaux.