- 03/10/2019

L’AMA dirige une collaboration stimulante sur les tests de dépistage à partir de gouttes de sang séché

Montréal, le 3 octobre 2019 – L’Agence mondiale antidopage (AMA) est heureuse d’annoncer qu’au cours des dernières semaines, elle a signé des protocoles d’entente avec sept organisations antidopage (OAD) dans le cadre du développement et de la mise en œuvre de tests de dépistage à partir de gouttes de sang séché. L’Agence collabore avec des OAD de différentes parties du monde afin d’approfondir la recherche sur la mise au point et le déploiement de cette méthode prometteuse de contrôle du dopage dans le sport.

En mars 2019, suite à une réunion de diverses parties intéressées, dont l’AMA, le Comité international olympique (CIO), l’Agence de contrôles internationale (ACI) et un certain nombre d’organisations nationales antidopage (ONAD), un comité directeur a été mis sur pied pour superviser l’avancement de ce projet en vue de mettre au point des tests de dépistage à partir de gouttes de sang séché pouvant être mis en œuvre dans les analyses de routine à temps pour les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver 2022 de Pékin, en Chine. Un autre objectif est de déterminer les aspects des tests de dépistage à partir de gouttes de sang séché qui pourraient être introduits lors des Jeux olympiques et paralympiques d’été 2020 de Tokyo, au Japon.

Ce comité directeur, présidé par la Dre Marcia MacDonald, directrice adjointe, Science et médecine de l’AMA, et composé de représentants du CIO, de l’ACI, de l’Agence antidopage de Chine (CHINADA) et de l’Agence antidopage des États-Unis (USADA), a nommé deux groupes de travail, l’un spécialisé sur les prélèvements et le transport des échantillons, l’autre spécialisé sur l’analyse et la conservation des échantillons.

Pour mener ce travail de collaboration, l’AMA a déjà investi 100 000 $ US dans le projet et signé des protocoles d’entente avec les organisations suivantes :

  • Antidoping Suisse
  • Autorité antidopage d’Australie
  • CHINADA
  • CIO
  • ACI
  • Agence antidopage du Japon
  • USADA

Le projet vise également à élaborer des lignes directrices pour le prélèvement, le transport, l’analyse et la conservation des échantillons des tests de dépistage à partir de gouttes de sang séché, en plus de mener des recherches dans le but d’harmoniser les pratiques dans le contexte antidopage.

Outre l’investissement initial de l’AMA et des partenaires du consortium, l’AMA encourage les contributions d’autres partenaires. Des ONAD et d’autres organisations ont ainsi été invitées à soutenir le projet de diverses manières, notamment en mettant à disposition des ressources administratives supplémentaires.

« Les avantages possibles des tests de dépistage à partir de gouttes de sang séché sont clairs, a déclaré le Dr Olivier Rabin, Directeur exécutif senior, Sciences et partenariats internationaux de l’AMA. Ils pourraient s’ajouter au programme mondial antidopage actuel en complétant les contrôles d’urine et de sang en place afin d’élargir la portée des contrôles et de renforcer la capacité des programmes existants à mieux révéler certaines pratiques de dopage. L’AMA s’est engagée à rendre disponibles de nouveaux moyens de protéger le sport propre qui réduisent les inconvénients ou la gêne pour les sportifs, et qui sont plus faciles, plus efficaces et moins chers à mettre en œuvre. En ce sens, les tests de dépistage à partir de gouttes de sang séché pourraient constituer une avancée majeure dans les capacités de contrôle antidopage à l’échelle mondiale. »

« Les participants à ce projet ont la conviction que les tests de dépistage à partir de gouttes de sang séché pourraient changer la donne pour la communauté antidopage. Il est très encourageant de constater que nous travaillons tous ensemble à ce projet, en optimisant le temps et les ressources nécessaires, afin de valider ce nouvel outil. L’AMA est heureuse de pouvoir diriger ce travail collectif et de mettre ses ressources au service du consortium et des experts impliqués dans ce projet. »

Les avantages potentiels des tests de dépistage à partir de gouttes de sang séché incluent notamment :

  • La simplification du prélèvement d’échantillon (p. ex., piqûre au doigt).
  • Une technique moins invasive que les méthodes actuelles de prélèvement d’échantillons d’urine ou de sang, ce qui contribue à améliorer l’expérience des sportifs.
  • Un très petit volume de sang nécessaire pour le test (selon le type d’analyse).
  • Le prélèvement et le transport des échantillons des tests de dépistage à partir de gouttes de sang séché sont moins chers que les méthodes actuelles.
  • Moins d’espace nécessaire pour conserver les échantillons.
  • Des avantages potentiels quant à la stabilité des échantillons (moins de dégradation).

Tous ces avantages pourraient permettre aux autorités de contrôle de cibler un plus grand nombre de sportifs et de prélever davantage d’échantillons, y compris dans certaines régions éloignées.

Ce projet s’appuie sur l’intérêt pour les tests de dépistage à partir de gouttes de sang séché et sur les recherches dans le domaine menées par plusieurs OAD et laboratoires antidopage dans le monde. Comme pour toute nouvelle méthode d’analyse, des phases de validation rigoureuses sont nécessaires pour s’assurer que son application systématique ajoute des avantages tangibles et réels aux méthodes et aux protocoles existants. Dans cette optique, l’AMA finance un certain nombre de projets de recherche dans ce domaine, y compris les suivants (en anglais seulement) :

ActualitésVoir toutes les actualités