- 26/07/2019

Réalisation du Village olympique et paralympique – Projet de démolition du foyer ADEF et construction de deux résidences sociales

L’aménagement de la ZAC « Village Olympique et Paralympique », située sur les communes de Saint Ouen-sur-Seine et Saint-Denis, nécessite une mobilisation forte de l’ensemble des acteurs impliqués et un travail quotidien avec les populations concernées pour mener à bien ce projet ambitieux.

A Saint-Ouen-sur-Seine, quelques sites font l’objet d’une attention particulière. C’est le cas du foyer de travailleurs migrants, sur lequel le Maire de Saint-Ouen-sur-Seine, la Préfète déléguée à l’égalité des chances en Seine-Saint-Denis, la Commission interministérielle pour le logement des populations immigrées (CILPI), l’ADEF et la SOLIDEO vous délivrent un point de situation.

Le projet olympique et paralympique a conduit à revoir le projet de transformation du foyer établi en 2013, l’objectif restant d’offrir aux résidents des conditions de vie grandement améliorées :
 A l’initiative du Maire de Saint-Ouen-sur-Seine, deux emprises foncières ont été identifiées sur le territoire de la commune et vont permettre la construction de deux nouvelles résidences sociales, d’environ 150 logements chacune.
 Dans 3 ans et demi, à la livraison de ces résidences, chaque résident bénéficiera d’un logement autonome, c’est-à-dire disposant d’une chambre, d’une kitchenette et d’une salle d’eau individuelle.

Dans l’attente de la mise en service de ces deux résidences, les partenaires travaillent activement pour reloger temporairement les résidents et leur garantir des conditions de sécurité et de confort dans leur vie quotidienne.

Le contexte

L’ADEF est propriétaire d’un ensemble immobilier situé au 82 rue de Saint Denis à Saint-Ouen-sur Seine, au sein du périmètre de la ZAC « Village Olympique et Paralympique ». Ce foyer, d’une capacité de 286 résidents, est inscrit à titre prioritaire au Plan national de traitement des foyers de travailleurs migrants piloté par la CILPI en raison de l’état d’usure du bâtiment et de son organisation en unités de vie.

Ce plan, qui prévoit un changement de statut des foyers en résidences sociales, a pour objectif d’améliorer les conditions de vie des résidents en remplaçant les structures collectives ou semi-collectives par des logements autonomes. Ce plan prévoit une meilleure prise en compte des besoins des résidents qui bénéficient d’un logement adapté et d’un meilleur accès aux droits et à la santé.

Le projet du Village nécessite la démolition de l’actuel foyer de travailleurs migrants en vue de la construction d’un programme immobilier neuf, qui accueillera à l’été 2024 des athlètes olympiques et paralympiques, avant sa reconversion en programme d’activités tertiaires à partir de 2025.

Pour permettre la mise en œuvre du projet dans des délais compatibles avec les Jeux, il est nécessaire que la SOLIDEO, en sa qualité d’aménageur de la ZAC, acquière le foyer ADEF libre de toute occupation en novembre 2020 au plus tard, avant déconstruction et mise à disposition de l’emprise libérée au groupement d’opérateurs immobiliers qui sera retenu sur ce périmètre d’intervention. Dans ce contexte, il est donc nécessaire que l’ADEF libère intégralement son foyer fin octobre 2020 au plus tard.

Les partenaires mobilisés dans le cadre de ce projet ont donc organisé les solutions de relogement des résidents autour de cette échéance calendaire impérative.

Un relogement des résidents en deux temps

Le scénario de relogement validé sous l’égide du Maire de Saint-Ouen-sur-Seine et de la Préfète déléguée à l’égalité des chances, en association avec la DRIEA, la DRIHL, la CILPI, l’ADEF, la SOLIDEO et les opérateurs en charge des constructions neuves, repose sur les principes suivants :
 La reconstitution de 2 nouvelles résidences sociales d’environ 150 places chacune sur la commune de Saint-Ouen-sur-Seine :

– une résidence en centre-ville de Saint-Ouen pour mi 2022 ;
– une résidence dans la ZAC des Docks pour fin 2022.

Pour ces deux projets, le travail partenarial des derniers mois a permis de stabiliser les objectifs de programmation, de budget et de calendrier de mise en œuvre.

 Dans l’attente de la livraison de ces deux opérations, le relogement provisoire des résidents dans le cadre d’une opération temporaire portée par la SOLIDEO.

Le site destiné à accueillir cette opération est situé à proximité immédiate du foyer actuel et des transports en commun (ligne 13 du métro), en limite du Village. Au regard des échéances de libération du foyer et de livraison des nouvelles résidences sociales, cette phase de relogement provisoire sera d’une durée d’environ 2 ans.

Les logements temporaires seront des modulaires de qualité, dont les caractéristiques garantiront le confort (thermique et acoustique notamment) de ses habitants, avec l’objectif d’une réutilisation ultérieure à l’issue du relogement définitif des résidents ADEF.

 Ce schéma de relogement est formalisé dans une convention cadre liant l’Etat, l’ADEF, la SOLIDEO, la CILPI, et les opérateurs des deux projets de résidences sociales. Ce travail partenarial se poursuivra jusqu’à la livraison des deux résidences sociales.

Un dispositif de réunions d’informations régulières auprès des résidents du foyer de Saint-Ouen sera mis en place à partir de septembre 2019.

ActualitésVoir toutes les actualités