Tennis - 09/04/2020

Les matchs truqués sont à la hausse

Hasard ou pas ? Selon la Tennis integrity unit (TIU), l’entité en charge de la lutte contre les paris illicites et les matchs truqués, le nombre d’alerte sur des possibles tricheries a augmenté de façon très significative au cours des dernières semaines avant la suspension de la saison professionnelle. L’organisation basée à Londres a publié mercredi 8 avril son rapport trimestriel. Il fait état de 38 notifications de la part des opérateurs de paris en ligne entre le 1er janvier et le 22 mars 2020. L’an passé, la TIU en avait relevé seulement 21 au cours de la même période. Les 38 matchs suspects concernent tous les niveaux les moins élevés du calendrier professionnel, dont le circuit des tournois Challengers, où les joueurs peinent parfois à joindre les deux bouts. Ils sont aujourd’hui les plus fragilisés par la suspension de la saison. La Géorgienne Sofia Shapatava (photo ci-dessus), 375ème joueuse mondiale, a récemment lancé une pétition pour que la Fédération internationale de tennis (ITF) vienne en aide aux joueurs les moins fortunés.

ActualitésVoir toutes les actualités