Kenya - 31/03/2020

Coupables d’entraînement

Les autorités kényanes ne plaisantent pas avec les risques de propagation du COVID-19. Douze athlètes ont été arrêtés à Iten, lundi 30 mars, pour s’être entraînés en groupe malgré l’interdiction gouvernementale des rassemblements sociaux et des activités sportives. Les 10 coureurs kényans et les 2 étrangers ont été conduits au poste de police d’Iten. Ils ont finalement pu être libérés après l’intervention de la Fédération kényane d’athlétisme (Athletics Kenya). La fédération avait ordonné dès la semaine passée que tous les camps d’entraînement du pays soient fermés pour une durée indéterminée, et que les athlètes se préparent désormais de façon individuelle en respectant une certaine distance les uns des autres. En Russie, le ministère des Sports a décidé de fermer tous les camps d’entraînement du pays, depuis dimanche 29 mars. La mesure sanitaire concerne notamment les installations de Sochi, Adler, Kislovodsk et Novogorsk, où était regroupé un grand nombre d’athlètes de l’équipe nationale d’athlétisme.

ActualitésVoir toutes les actualités