Football - 13/02/2020

Europe et AmSud contre le monde

Bataille en vue sur le front des instances internationales du football. Avec un match à trois en prévision avec l’UEFA et la Conmebol (Confédération sud-américaine) d’un côté, la FIFA de l’autre. Les deux associations continentales, réunies mercredi 12 février au siège de l’UEFA à Nyon, en Suisse, ont paraphé une alliance. Elle pose les bases « d’une collaboration renforcée dans une variété de domaines pour favoriser le développement et la croissance du football sur les deux continents. » Dans le détail, la coopération entre l’Europe et l’Amérique du Sud concernera l’éducation, la formation, le développement technique et l’arbitrage, mais aussi le football amateur, les jeunes et les femmes, le futsal, l’éthique et la bonne gouvernance. Bref, il n’exclura rien. Détail non sans importance, le rapprochement entre les deux instances prévoit aussi la possibilité d’organiser des rencontres intercontinentales entre équipes européennes et sud-américaines. Une clause de l’accord qui pourrait annoncer le retour au calendrier de la Coupe intercontinentale, disparue en 2004, entre les clubs vainqueurs de la Ligue des champions et de la Copa Libertadores. En avançant main dans la main, l’UEFA et la Conmebol se dressent sans nuance en rempart contre la FIFA et son président, Gianni Infantino, dont le projet d’une Coupe du Monde des clubs à l’été 2021 en Chine a été monté sans vraiment consulter les deux instances continentales.

ActualitésVoir toutes les actualités