Mondial féminin 2023 - 16/12/2019

La FIFA a reçu quatre candidatures

Ils seront quatre. Seulement quatre. Le Brésil, la Colombie, le Japon et l’Australie avec la Nouvelle-Zélande, ont déposé à temps, vendredi 13 décembre avant minuit, un dossier de candidature pour organiser la Coupe du Monde féminine de football en 2023. Au tout début du processus, l’Argentine, l’Afrique du Sud et la Corée étaient également annoncées partantes. Mais les uns et les autres ont renoncé avant la date limite de la FIFA pour le dépôt des dossiers. La Fédération internationale va maintenant procéder à l’évaluation des candidatures. Le choix du pays hôte sera décidé par vote lors du congrès de la FIFA, en juin prochain en Éthiopie. Le Mondial féminin en 2023 regroupera 32 nations, soit 8 équipes de plus que lors de l’édition 2019 en France. Les Japonais semblent avoir pris une courte avance. Le comité de candidature a déjà mis en place un site Internet officiel, où les internautes sont invités à soumettre leur vision et leurs attentes pour le tournoi mondial. Le dossier japonais propose d’organiser les matches dans huit stades différents, dont le tout nouveau stade national à Tokyo, site des cérémonies et des épreuves d’athlétisme aux Jeux de 2020.

ActualitésVoir toutes les actualités