ACNOA - 02/12/2019

Appel à une réunion d’urgence

Les tensions au sein de l’Association des comités nationaux olympiques africains (ACNOA) commencent à inquiéter sérieusement certains de ses dirigeants. Joao Costa Alegre Afonso (photo ci-dessus), notamment. Le président du comité olympique de Sao Tomé-et-Principe, premier vice-président de l’ACNOA, a écrit un courrier à l’ensemble de ses collègues du mouvement olympique africain. Il y explique avoir suivi « avec une grande inquiétude le lavage du linge en public parmi les membres de notre famille. » Le dirigeant poursuit : « Une grande partie de l’information confidentielle sur l’organisation circule sur les réseaux sociaux, minant ainsi l’image et la réputation de l’ACNOA et de ses membres. » Joao Costa Alegre Afonso propose l’organisation « en urgence » d’une réunion de l’ACNOA, pour « permettre à chaque comité national olympique de faire valoir ses préoccupations et à son tour, à l’ACNOA, de les clarifier à sa place. » Il conclue son courrier ainsi : « La normalité doit revenir dans notre institution afin que nous puissions avoir le temps de nous concentrer sur la préparation des athlètes africains à participer à diverses compétitions représentant notre continent. »

ActualitésVoir toutes les actualités