Événements - 21/10/2019

Pour le Mondial des clubs, la FIFA votera chinois

Nouvelle victoire pour l’Asie. Un succès décroché sur le terrain du football. Une année après les Jeux d’été de Tokyo 2020, et moins de 12 mois avant ceux d’hiver de Pékin 2022, le continent le plus peuplé au monde serait sur le point d’obtenir l’organisation d’un nouvel événement majeur du calendrier sportif international.

Selon Associated Press, la Chine devrait être choisie dès cette semaine par la FIFA pour accueillir la première édition de la Coupe du Monde des clubs nouvelle formule, une compétition élargie à 24 équipes à partir de l’année 2021.

Le comité exécutif de la FIFA doit se réunir jeudi 24 octobre à Shanghai. Le choix du pays-hôte de la Coupe du Monde des clubs figure à l’ordre du jour de la réunion. Selon AP, la Chine serait seule candidate en lice pour recevoir l’événement, prévu tous les quatre ans.

Les deux prochaines éditions de la Coupe du Monde des clubs, les deux dernières sous le format actuel à 7 équipes, se dérouleront en décembre 2019 et 2020 au Qatar. La suivante, élargie à 24 formations, est prévue en juin et juillet 2021.

Le nouveau tournoi regrouperait pour l’Europe les quatre derniers clubs vainqueurs de la Ligue des Champions, les quatre derniers lauréats de la Ligue Europa, plus quatre équipes à choisir selon un classement de l’UEFA. Selon une source proche du dossier, la FIFA souhaiterait fixer un nombre maximum de clubs par pays, afin d’éviter le risque de l’omniprésence d’une ligue nationale.

En plus de ces 12 équipes européennes, l’Amérique du Sud aurait droit à cinq places (les quatre derniers vainqueurs de la Copa Libertadores et le meilleur autre club selon le classement de la Conmebol). L’Afrique, l’Asie et l’Amérique du Nord seraient représentées respectivement par deux clubs. L’Océanie en aurait un seul.

Le tournoi débutera avec une première phase de poules (huit groupes de trois). Les vainqueurs de chacune des poules gagneront leur billet pour les quarts-de-finale.

Tout sauf un hasard : l’annonce probable de l’organisation en Chine de la Coupe du Monde des clubs 2021 intervient après la signature en 2016 d’un accord de partenariat entre la FIFA et le groupe chinois Wanda. La société asiatique est devenue sponsor de premier rang de l’institution internationale du football, au même titre que Adidas, Coca-Cola, Gazprom, Hyundai-Kia et Visa. Le contrat entre les deux parties a été signé pour une période allant de 2016 à 2030.

Une année plus tôt, la FIFA s’était déjà tournée vers la Chine en concluant un accord de partenariat avec un autre groupe chinois, Alibaba. Le géant mondial du commerce en ligne et des solutions informatiques s’est engagé pour huit ans comme principal sponsor de la Coupe du Monde des clubs. Alibaba compte par ailleurs parmi les partenaires mondiaux du CIO au sein du programme de marketing TOP.

Wanda, de son côté, est devenu le mois dernier l’un des sponsors majeurs de World Athletics (ex IAAF). Signé à Doha pendant les Mondiaux 2019, le contrat fait de la branche sportive du groupe chinois, Wanda Sports, le partenaire-titre de la Ligue de Diamant pour une décennie, à compter de l’édition 2020. Au passage, Wanda Sports a acquis les droits médias du circuit mondial via sa filiale Infront, à partir de l’édition 2025.

ActualitésVoir toutes les actualités