Événements - 27/08/2019

Aux Jeux de Tokyo 2020, Toyota avancera le temps

Les Japonais l’ont promis depuis les premiers jours : les Jeux de Tokyo 2020 seront les plus technologiques de l’histoire. Ils tiennent parole. Mieux : la course vers le progrès sera respectueuse de l’environnement.

Aux commandes, Toyota. Le constructeur japonais n’est pas seulement partenaire des Jeux de Tokyo 2020. Il compte également parmi la liste réduite des membres du programme TOP, les sponsors mondiaux du CIO. Une double raison de profiter des prochains Jeux d’été pour s’offrir une opération de relations publiques à l’échelle planétaire.

A moins d’une année de l’ouverture des Jeux de 2020, Toyota a annoncé en début de semaine la mise en service l’an prochain d’une flotte de 2 700 véhicules spécialement dédiés à l’événement olympique. Parmi eux, les déjà fameux APM (Accessible People Mover), destinés sauf catastrophe à se ranger parmi les vedettes des Jeux de Tokyo 2020.

Le constructeur automobile l’annonce avec des trémolos dans la voix : son opération « vise à atteindre un niveau d’émissions le plus bas de tous les parcs de véhicules officiels utilisés lors des Jeux olympiques et paralympiques, et à contribuer ainsi à réduire l’impact environnemental des Jeux. »

La majorité des véhicules fournis par Toyota au comité d’organisation sera électrique. En tête de liste, les APM (photo-ci-dessus). Ils seront notamment utilisés pour le transport entre les sites.

Entièrement électrique, le véhicule en question est destiné aux petits trajets. Les sièges sont disposés en trois rangées : le conducteur sur la première, trois places sur la deuxième et deux places sur la troisième, soit au total un conducteur et cinq passagers. Les sièges de la rangée centrale sont repliables pour accueillir une personne à mobilité réduite.

Vitesse maximale : 19 km/h. Les coureurs de demi-fond iront plus vite. Mais le Toyota APM disposera d’une batterie lui permettant de rouler pendant environ 100 km avant de se reposer pour recharger. A ce jeu, il surpasse les marathoniens.

Une version dédiée aux opérations de secours est prévue pour les Jeux de 2020. Elle réservera la moitié de l’espace des deuxième et troisième rangées au transport d’une civière, fournie avec le véhicule. Cool.

Profitant de ces premiers Jeux à domicile depuis Tokyo 1964, Toyota entend profiter de la vitrine médiatique pour se présenter en meneur de la révolution technologique. Avec une arme annoncée redoutable : le robot.

Un robot mascotte accueillera les athlètes et les invités sur les sites officiels. Un autre se proposera de diffuser sur un écran intégré à sa morphologie les image des Jeux. Un troisième guidera les spectateurs en situation de handicap vers les sièges accessibles au stade olympique. Il pourra également livrer boissons et nourriture commandées en ligne.

Enfin, un robot sera utilisé pour récupérer et transporter certains engins des épreuves d’athlétisme, dont les disques et les javelots.

ActualitésVoir toutes les actualités