Événements - 14/08/2019

Les Jeux paralympiques, une affaire de famille

Les grandes manœuvres ont débuté, au Japon, pour les Jeux paralympiques de Tokyo 2020. A une année et une poignée de jours de l’événement, le comité d’organisation a levé mardi 13 août le voile sur le programme détaillé des compétitions. Prochaine étape : le lancement de la billetterie.

Le programme, donc. Avec 540 épreuves, pour un total record de 22 sports et 4 400 athlètes, les Jeux paralympiques de Tokyo 2020 s’annoncent comme les plus massifs de l’histoire. En attendant les prochains. L’événement débutera le 25 août. Il fermera le 6 septembre. Dans l’intervalle, les temps morts ne seront pas légion.

Pour les cérémonies, rien de très inattendu. L’ouverture et la clôture auront droit au nouveau Stade National de Tokyo. Début des festivités à 20 h, baisser du rideau trois heures plus tard. Une copie quasi conforme des Jeux olympiques.

Pour la suite, les Japonais expliquent avoir conçu un programme où les 540 épreuves à médailles seront harmonieusement étalées sur toute la période des Jeux, afin de « maintenir l’enthousiasme » pendant les 13 jours de l’événement.

Malgré tout, une journée sort du lot. Le 30 août, déjà qualifié par les organisateurs de « dimanche d’or », proposera 63 épreuves, dont 20 finales d’athlétisme et 13 en natation. Un nouveau record paralympique. Objectif avoué de l’équipe de Tokyo 2020 : convaincre les Japonais de venir en famille, ou au moins de suivre ainsi l’événement devant la télévision, afin d’inciter les enfants à « réfléchir à la diversité et aux bienfaits d’une société inclusive. »

Dimanche 6 septembre, la dernière journée des Jeux paralympiques proposera 15 finales, disputées en athlétisme (marathon), tir, badminton, volley-ball assis et basket-ball en fauteuil.

Sans grande surprise, les organisateurs ont bousculé sans ménagement les horaires initiaux des épreuves les plus exposées aux fortes chaleurs. Certes, les Jeux paralympiques se dérouleront un mois environ après la version olympique. Mais le thermomètre pourrait encore afficher des records.

Commentaire de Koji Murofushi, le directeur des sports de Tokyo 2020 : « Même si les Jeux paralympiques se dérouleront à la fin du mois d’août et au début du mois de septembre, nous pensons qu’il fera encore chaud. Nous avons donc pris toutes les mesures pour réduire les risques liées à la chaleur. »

Le marathon et le triathlon, notamment, partiront 30 minutes plus tôt, à 6 h 30 pour le premier, dimanche 6 septembre 2020, une heure plus tard pour le second, les 29 et 30 août. Les horaires des compétitions d’équitation ont également été modifiés, mais dans l’autre sens. Ils sont retardés de 3 heures, pour éviter les grosses chaleurs de la journée.

La billetterie, maintenant. Elle débutera le 22 août, sur la plateforme officielle de Tokyo 2020. La première phase de vente des places sera réservée aux résidents du Japon. Elle fonctionnera jusqu’au 9 septembre 2019 sur le principe d’une loterie. Un classique.

Les prix ? Volontairement très abordables. En bas de l’échelle, des places à 500 yens, soit environ 4 euros, pour les enfants de moins de 12 ans, les seniors de 60 ans et plus, et les personnes en situation de handicap. Les groupes et les familles bénéficieront eux aussi de tarifs privilégiés. Selon les organisateurs, un million de billets seront distribués via les écoles du Japon.

A l’autre extrémité du curseur, il faudra débourser 150 000 yens (1260 euros au cours actuel) pour s’offrir l’un des meilleurs sièges pour la cérémonie d’ouverture. Les finales de la natation et du basket-ball en fauteuil s’affichent également parmi les plus coûteuses des Jeux paralympiques.

ActualitésVoir toutes les actualités