Événements - 02/05/2019

Los Angeles 2028, déjà plus chers mais toujours dans les clous

Les dépassements budgétaires sont légion dans l’univers olympique. Certains sont même déjà passés à la postérité. Mais Los Angeles 2028 vient d’établir un nouveau record. Il ne concerne pas le montant, mais le timing.

Jamais, en effet, un comité d’organisation n’avait annoncé un nouveau budget à plus de neuf ans de l’événement. Et pour cause, puisque les Californiens sont les premiers à avoir obtenu les Jeux plus d’une décennie avant d’en allumer la flamme.

La performance est donc historique. L’équipe de LA 2028 a annoncé, cette semaine, que les Jeux d’été dans la métropole californienne devraient coûter 6,9 milliards de dollars (6,1 milliards d’euros). Leur budget avait pourtant été établi à 5,3 milliards de dollars pendant la phase de candidature.

La hausse reste réduite. Elle s’explique par l’inflation présumée dans l’économie américaine au cours de la prochaine décennie. Les Américains n’en avaient pas tenu compte dans leur dossier de candidature. Volontairement ? Probable. Mais peu importe, finalement, puisque les Américains de LA 2028, comme les Français de Paris 2024, n’ont battu personne pour obtenir l’organisation des Jeux.

« Ajusté en fonction de l’inflation, le budget en dollars réels de LA 2028 est directement en ligne avec le budget proposé pour la candidature des Jeux de 2024″, précise un communiqué du comité d’organisation.

Plus chers, donc, les Jeux de Los Angeles 2028. Mais toujours dans les clous. Le nouveau tableau recettes/dépenses (voir ci-dessous), réalisé par KPMG, affiche un parfait équilibre, au dollar près. Très fort. Il prévoit un fonds de réserve de 160 millions de dollars. Au cas où.

Surtout, l’équipe californienne en profite pour rappeler que les Jeux de 2028 seront entièrement financés par le secteur privé. Ils ne coûteront pas un dollar aux contribuables américains. Seules les dépenses de sécurité seront en grande partie assurées par les autorités américaines. Une habitude.

Au chapitre des recettes, une contribution de 898 millions de dollars du CIO, assortie d’une enveloppe de 637 millions apportée par les partenaires du programme TOP.

Les Américains ambitionnent de ramasser plus de 2,5 milliards de dollars en recettes de marketing national. A l’évidence, ils s’en donnent les moyens. Ils ont récemment annoncé que leur entité en charge du sponsoring, formée avec le comité national olympique (USOC), allait faire cause commune avec le groupe NBCUniversal, détenteur exclusif des droits audiovisuels des Jeux aux Etats-Unis.

ActualitésVoir toutes les actualités