Institutions - 04/09/2018

Laura Flessel s’en va, Roxana Maracineanu arrive

Une médaillée olympique en chasse une autre au ministère français des Sports. Mardi 4 septembre, Laura Flessel a surpris son monde en annonçant sa démission du gouvernement. « Après 16 mois passionnants à la tête du Ministère des Sports, j’ai pris la décision de quitter le Gouvernement pour des raisons personnelles », a indiqué l’ancienne escrimeuse.

Selon l’entourage de Laura Flessel, sa décision ne présente « aucun lien avec les questions budgétaires », alors que le mouvement sportif s’inquiète pour ses moyens financiers et était prêt, jusqu’à l’annonce surprise du départ de la ministre, à lancer une pétition. « Elle veut retrouver sa liberté et agir différemment », précisent ses proches.

Selon le Canard Enchaîné et le site Mediapart, le départ surprise de Laura Flessel serait lié à une affaire fiscale. D’après les informations de ces deux médias, la Commission des infractions fiscales (Cif) de Bercy aurait récemment été saisie après la découverte de « manquements déclaratifs de la ministre concernant une société de droit à l’image », nommée Flessel & Co. La société, détenue à 87,5% par l’ex-escrimeuse et à 12,5% par son mari Denis Colovic, aurait omis de payer plusieurs dizaines de milliers d’euros d’impôt lors de ses trois dernières années d’exercice.

Le bureau de Laura Flessel au ministère des Sports n’est pas resté vacant longtemps. Quelques heures après l’annonce de son départ, une autre ancienne gloire du sport français, l’ex nageuse Roxana Maracineanu, 43 ans, été a été nommée ministre des Sports. La passation de pouvoir a été organisée le jour même, en début de soirée.

A la différence de Laura Flessel au moment de sa nomination, en mai 2017, Roxana Maracineanu n’est pas une novice en politique. Après sa carrière de nageuse, marquée par un titre mondial sur 200 m dos en 1998, puis une médaille olympique deux ans plus tard aux Jeux de Sydney, elle a été élue conseillère régionale en Ile-de-France, en 2010, sur la liste PS menée par Jean-Paul Huchon.

Très engagée dans le mouvement associatif, elle s’est vu confier en juillet dernier une mission par le Premier ministre, Edouard Philippe, sur la réduction du nombre des noyades.

L’ancienne nageuse, originaire de Roumanie, arrivée en France dès l’enfance, prend ses fonctions une année presque jour pour jour de la désignation de Paris comme ville-hôte des Jeux en 2024. Sur son bureau, un dossier domine la pile : le financement du sport français. Selon une lettre de cadrage envoyée par Edouard Philippe à Laura Flessel, le budget des Sports serait en baisse de 6,2% pour l’année 2019. Il avait déjà diminué de 1,1% pour l’exercice actuel.

ActualitésVoir toutes les actualités