Événements - 07/03/2014

Sotchi, ville paralympique

C’est fait. Deux semaines pile après les Jeux olympiques, Sotchi s’est transformée ce vendredi 7 mars en ville paralympique. Vladimir Poutine, présent comme annoncé à la cérémonie d’ouverture, dans le stade Fisht, a déclaré très sobrement et sans un mot de trop les Jeux « ouverts ». L’un des temps forts d’une soirée axée sur le thème « Casser la glace ».

Très attendue, la délégation ukrainienne a fait acte de présence pendant la cérémonie. Un seul de ses 31 membres a pris part à la soirée, le porte-drapeau, Mykhailo Tkachenko, 37 ans, un biathlète. Une « décision d’équipe ». Et une façon de mettre fin au doute sur leur participation aux Jeux, entretenu jusqu’au dernier moment. « Nous restons pour que les gens se souviennent de l’Ukraine, un pays souverain qui a envoyé une équipe ici, a expliqué  Valery Sushkevich, le président du comité paralympique national. Je prie Dieu pour que les paralympiques participent à la paix en Europe, dans le monde, et chez moi en Ukraine ». 

La décision ukrainienne a été saluée par le Comité international paralympique. « Nous sommes ravis de la décision de l’Ukraine, car nous voulons que le sport prime sur le reste et que les effectifs des équipes soient au complet pour ces Jeux », s’est félicité son président, Philip Craven.

Au total, 45 pays et 575 athlètes ont fait le voyage vers Sotchi pour ces Jeux paralympiques d’hiver, les premiers organisés en Russie.

ActualitésVoir toutes les actualités