Événements - 06/03/2014

A Sotchi, Poutine sera seul avec les athlètes

Vladimir Poutine sera présent, ce vendredi 7 mars 2014, à la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de Sotchi. Le président russe l’a annoncé, tout comme il a précisé qu’il assisterait, sauf contrainte dans son emploi du temps, à plusieurs épreuves en ski alpin et de fond. Il tiendra parole.L’événement lui tient à coeur. Il l’a signifié à sa façon, en début de semaine, au cours d’une interview accordée aux médias russes. « J’ai rencontré plusieurs fois des athlètes paralympiques et je peux vous dire que ce sont des gens qui ont une force de caractère et une volonté de fer. Leur conception de la vie, leur relation avec eux-mêmes et le monde qui les entoure sont un exemple pour nous tous », a suggéré Vladimir Poutine.

Crise ukrainienne ou pas, Vladimir Poutine prendra place dans la tribune d’honneur du stade Fisht de Sotchi, un peu après 20 h. Mais il pourrait bien s’y sentir très seul. L’intervention russe en Ukraine a eu pour effet, assez prévisible, de rayer d’un trait épais une grande partie des leaders politiques et des têtes couronnées annoncés à la soirée.

Sans surprise, la Maison Blanche a annulé le voyage de la délégation officielle américaine. David Cameron en a fait de même au nom du gouvernement britannique, un retrait qui a entraîné celui du Prince Edward, pourtant président d’honneur du Comité paralympique britannique.

Le ministre canadien des Sports, Bal Gosal, a annoncé qu’il soutiendrait les athlètes du pays depuis le Canada, sans faire le voyage vers Sotchi. Le gouvernement néerlandais a renoncé à envoyer une délégation officielle. Les ministres des Sports d’Autriche, de Pologne, de Finlande et de la République Tchèque, un moment pressentis, ont tous rayé le voyage vers Sotchi de leur planning de la semaine.

Le ministre de l’Intérieur allemand, Ole Schroeder, devrait être présent à la cérémonie d’ouverture. Mais il n’a pas caché ressentir un « mélange de sentiments » à la perspective de se retrouver en Russie, expliquant que sa présence était avant tout justifiée par son « profond respect » pour les athlètes handisport.

Marie-Arlette Carlotti, la ministre française déléguée aux Personnes handicapées, a confirmé jeudi 6 mars qu’elle ne se rendrait pas en Russie. Valérie Fourneyron, son homologue des Sports, devrait décider au tout dernier moment. Mais Matignon a précisé jeudi après-midi « qu’il ne serait pas très cohérent d’envoyer des ministres en Russie alors que le gouvernement français a favorisé la suspension des travaux préparatoires du G8 à Sotchi ».

Les athlètes, eux, seront bien présents. Au centre de la scène, au coeur de l’événement. A  leur vraie place.

ActualitésVoir toutes les actualités