Institutions - 04/10/2013

« Coubertin est l’un des plus grands héros oubliés de l’Histoire »

Le Mouvement Olympique célèbre en 2013 le 150ème anniversaire de la naissance de Pierre de Coubertin. Le baron français, inventeur des Jeux modernes, continue à inspirer les nouvelles générations. Un héritage visible un peu partout dans le monde, notamment aux États-Unis. Pour preuve la sortie prochaine d’une biographie, intitulée L’Idéaliste. Son auteur, l’Américain George Hirthler, l’un des experts les plus pertinents du Mouvement Olympique, conseiller du CIO et de nombreuses candidatures, a répondu aux questions de FrancsJeux.

FrancsJeux: Pourquoi avez-vous décidé d’écrire un livre sur Pierre de Coubertin ?

George Hirthler: Pour au moins trois raisons. Si vous examinez l’impact de sa vie, de son travail et de ses idées sur le monde actuel , il est difficile de ne pas le considérer comme l’une des personnes les plus influentes et importantes nées au 19e siècle. 150 ans après sa naissance, son héritage est de plus en plus fort: mettre le sport au service de l’humanité. La deuxième raison est que nous vivons dans un monde divisé par la guerre, les animosités , le terrorisme, la religion et les conflits ethniques. Mais nous avons là un homme qui a envisagé la possibilité de développer l’amitié et la paix à travers le sport et a créé un festival mondial qui fait ce qu’aucune autre institution moderne a été en mesure de faire : nous unir dans une grande célébration qui rappelle aux milliards de personnes dans le monde que nous pouvons trouver un terrain commun Enfin, je pense que son histoire est fascinante à plusieurs niveaux. Il est né le 1er Janvier 1863, le jour même où Abraham Lincoln a signé la Proclamation d’indépendance, et il se tourna vers le sport comme l’une des plus grandes forces de l’histoire de la libération sociale. Bien qu’il soit né dans l’aristocratie, il embrassa l’égalitarisme de la Troisième République et a passé sa vie à trouver des façons d’éduquer, de libérer et de créer des opportunités pour tout le monde . Il chevauche les deux siècles de vie, 37 ans dans le 19e siècle et 37 ans dans le 20ème siècle. Je suis étonné que la France n’ait pas embrassé l’un de ses plus grands citoyens historiquement et encore aujourd’hui, puisque son travail incarne pleinement les promesses de la modernité qui fait de Paris la capitale culturelle du monde à travers les siècles.

Votre livre est-il une biographie classique ?

Non, L’Idéaliste est une œuvre de fiction historique. En m’exposant à écrire ce livre, je voulais donner aux lecteurs un nouveau niveau d’accès d’imagination pour la vie de Coubertin, l’introduction à un niveau d’intimité connu seulement de meilleurs amis et de la famille. Mon but est de le faire connaître aussi bien que son héritage olympique. J’espère que cette nouvelle va aider à populariser son histoire parce que je crois que le baron Pierre de Coubertin est l’un des plus grands héros oubliés de l’Histoire.

Qu’est-ce que le nom de Pierre de Coubertin évoque aux Etats-Unis ?

Sauf dans quelques cercles académiques , son nom signifie très peu. Et ce n’est pas surprenant. C’est de cette façon dans presque tous les pays. Peut-être en France et en Angleterre, et certainement en Suisse, son nom pourrait avoir un certain niveau de reconnaissance, mais pas même une fraction de la prise de conscience qu’il mérite. Je pense qu’il est honteux que chaque Olympien – et il doit y avoir 70.000 ou 100.000 Olympiens en vie aujourd’hui, ne reçoivent pas une éducation sur sa vie et les valeurs de l’idéal olympique. Ils devraient tous être les ambassadeurs de son nom.

À votre avis, l’héritage de Coubertin est-il toujours fort ?

Non seulement il est fort, mais il est de plus en plus fort dans le monde entier. Le Mouvement Olympique est toujours en train de franchir des obstacles et de développer une industrie mondiale du sport. Et l’audience de la télévision pour les Jeux Olympiques est encore en croissance. Au cours des 50 dernières années, la télévision et le parrainage ont transformé le mouvement en industrie, et pourtant, nous ne sommes encore que 119 ans après la fondation des Jeux modernes par Pierre de Coubertin. Je crois que si le Mouvement Olympique trouve un moyen de mettre la vision de Coubertin et ses idéaux au centre de sa vision de l’avenir et pousse plus fort pour revenir à une orientation pédagogique sur les valeurs du sport à la portée, son influence et son prestige ne cesseront de grandir.

Qu’est-ce que Pierre de Coubertin penserait du CIO et du Mouvement Olympique aujourd’hui ?

Il serait fier de l’extraordinaire ampleur et de la portée du Mouvement Olympique, de la qualité des émissions globales qui portent ses Jeux dans tous les coins du monde . Il serait fasciné par le drame intense et l’excellence de la compétition des Jeux. Mais il serait attristé par la perte ou l’inefficacité de l’importance éducative du Mouvement et du manque d’enseignement des idéaux Olympiques . Il applaudirait la lutte contre le dopage que le Comité International Olympique a conduit de façon si agressive. Dans l’ensemble, il serait comblé avec l’affirmation que sa vision était venue à la vie, a dépassé ses attentes à bien des égards, et détient toujours la promesse pour encore plus de réalisations dans les siècles à venir.

Capture d’écran 2013-10-04 à 15.20.56

Pour plus d’informations sur cet ouvrage et réserver votre exemplaire : www.coubertintheidealist.com

ActualitésVoir toutes les actualités