Candidatures - 29/08/2013

Washington se rêve un destin olympique

Les choses vont vite dans l’univers olympique. Trop, parfois. Le CIO n’a pas encore fait son choix, entre Istanbul, Madrid et Tokyo, pour la ville hôte des Jeux de 2020. Mais, déjà, les noms circulent pour l’organisation des suivants, programmés en 2024. Et, alors que la course n’a pas officiellement débuté, il se raconte ici et là que la victoire n’échappera pas aux Etats-Unis.

Prématuré ? Sans doute. Mais une chose est sûre : la perspective de recevoir les Jeux d’été dans onze ans attise les convoitises des villes américaines. Au printemps dernier, le comité olympique américain (USOC) a adressé un courrier à 35 des plus grandes cités du pays pour sonder les envies des unes et des autres. Depuis, les réponses arrivent à un bon rythme. La dernière en date : Washington DC.

La capitale des Etats-Unis a officialisé mercredi sa candidature… à la candidature. Elle l’a fait via les réseaux sociaux, multipliant les messages sur Twitter tout au long de la journée, regroupant plus d’un millier de fans sur Facebook en seulement quelques heures. Le projet de Washington possède depuis hier son site officiel, www.dc2024.org.

Ses arguments en font déjà un candidat sérieux, voire l’un des favoris. « Honnêtement, nous sommes la seule grande capitale au monde à n’avoir encore jamais organisé des Jeux olympiques», plaide le président de DC2024, Bob Sweeney. Washington avait fait équipe avec sa voisine Baltimore pour postuler aux Jeux de 2012, mais l’USOC lui avait préféré New York.

Selon Bob Sweeney, la capitale fédérale dispose déjà de très nombreuses infrastructures sportives. « Nous en avons déjà plus, dans un rayon de 100 km, que n’importe autre ville américaine », dit-il. Le projet prévoit de situer l’épicentre du dispositif à Washington même, mais en s’appuyant sur les installations existantes en Virginie et au Maryland. « En construisant moins, nous dépenserons moins », argumente Bob Sweeney. La capitale devra toutefois bâtir des logements pour 10.000 athlètes et 15.000 journalistes, conformément aux directives de l’USOC.

La décision du comité olympique américain doit intervenir en septembre 2015, deux ans avant le vote du CIO pour la ville des Jeux d’été de 2024. Washington pourrait y être en concurrence directe avec New York, Los Angeles, Tampa, Philadelphie, Dallas, voire San Diego ou Boston. Sacrée bataille.

ActualitésVoir toutes les actualités