Candidatures - 10/05/2013

Doha veut mettre les Mondiaux d’athlétisme au frais

Le cœur de l’athlétisme mondial bat à Doha, en ce printemps, avec la première étape de la Diamond League, vendredi 10 mai. Mais la capitale pourrait bientôt faire de la place pour un évènement d’une plus grande ampleur. Dahlan Al-Hamad, le président de la Fédération qatari d’athlétisme, l’a annoncé très officiellement à la veille du meeting : Doha se portera candidate à l’organisation des championnats du monde en plein air en 2019.

En soi, la nouvelle n’a rien de très surprenant. Le Qatar était déjà candidat aux Mondiaux 2017, finalement attribués par l’IAAF à Londres, au terme d’une bataille à deux. Pour résumer simplement les choses, le micro-état du Golfe veut tout, ou presque. Avec une idée fixe : les Jeux d’été. Sa candidature n’avait pas été retenue par le CIO pour ceux de 2020, où la short-list a été réduite à Istanbul, Madrid et Tokyo. Mais le pays y retournera, sans doute dès 2024.

Sans présager de l’avenir, il est facile d’imaginer que le dossier présenté par le Qatar devant l’IAAF ressemblera comme un frère à celui monté pour les Mondiaux 2017. A l’époque, les Qataris avaient mis sur la table la somme de 5 millions de livres (un peu moins de 6 M€ au cours actuel), une donation que la Fédération internationale d’athlétisme aurait pu utiliser pour développer la discipline un peu partout sur la planète. L’évènement aurait lieu fin septembre ou début octobre. Le Khalifa International Stadium, situé dans le périmètre du complexe sportif Aspire, aurait été rafraichi par un système de climatisation à énergie solaire.

Aux deux candidats, Londres et Doha, l’IAAF avait alors proposé de s’entendre pour se partager « en bonne intelligence » les Mondiaux de 2017 et 2019. Mais Britanniques et Qataris avaient refusé, aucun des deux ne voulant céder à l’autre l’organisation du premier des deux évènements. Il s’était murmuré que la pression des sponsors aurait poussé les membres de l’IAAF à choisir Londres.

Doha a ravalé sa déception. Et, obstinés mais patients, les Qataris repartent à la bataille. A ce jour, ils sont les seuls en course. Lamine Diack, le président de l’IAAF, a précisé que le processus de candidature débuterait en 2014. Créés en 1983, mais organisés tous les deux ans depuis 1993, les Mondiaux d’athlétisme en plein air n’ont encore jamais installé leur décor dans un pays arabe.

ActualitésVoir toutes les actualités