Institutions - 01/03/2013

En Espagne, la FIBA déjoue la crise

Appelons cela un miracle économique. Les Fédérations internationale (FIBA) et espagnole (FEB) de basketball viennent d’annoncer d’une même voix, non sans fierté, avoir fait le plein de partenaires pour le prochain championnat du monde masculin, prévu en 2014 dans la péninsule ibérique. A 550 jours de l’évènement, les deux institutions assurent avoir vendu la quasi-totalité de leur programme de marketing.

Parmi les entreprises ayant mordu à l’hameçon, on compte notamment la société turque Beko, les compagnies espagnoles CaixaBank, Endesa, Iberia, San Miguel ainsi que Mutua Madrilena et Halcon Viajes. Une liste qui vient s’ajouter aux sept partenaires globaux que sont Bwin, Champion, Intersport, Molten, Peak, Tissot et Turespana. Les discussions se poursuivent concernant les deux derniers packages internationaux et trois autres partenariats nationaux.

Yvan Mainini, le président français de la FIBA, ne cache pas son soulagement : « Dans un contexte économique morose, notamment en Europe, il est extrêmement encourageant de pouvoir compter sur un groupe d’entreprises fidèles. La FIBA et la Fédération espagnole de basketball ne comptent pas que sur leur contribution financière. Nous aurons également besoin de leur soutien pour promouvoir l’événement et faire du championnat du monde 2014 un succès. »

Les prochains mois s’annoncent très actifs pour le comité d’organisation. Après l’ouverture de la billetterie le 17 avril prochain, à 500 jours de l’événement, FIBA et FEB lanceront une grande campagne de communication à travers le monde. Il faudra également aux organisateurs boucler à temps la construction de la nouvelle salle de Las Palmas.

A quelques jours de la visite à Madrid de la commission d’évaluation du CIO pour les Jeux de 2020, les bonnes nouvelles venues du basket pourraient bien faire gagner quelques points au dossier madrilène. Il semble en avoir grand besoin.

ActualitésVoir toutes les actualités