Candidatures - 08/02/2013

Jeux de la Francophonie : prochaine étape (probable), la Côte d’Ivoire

Qui succèdera à Nice et à la France comme hôte des Jeux de la Francophonie ? La question était sur toutes les lèvres, cette semaine, à l’ouverture des débats de la 9ème réunion du Comité international des Jeux de la Francophonie (CIFJ). Une réunion organisée à Nice, où se tiendra la prochaine édition de la compétition, du 6 au 15 septembre 2013.

Deux pays africains postulent à l’accueil de la manifestation, prévue au cours de l’été 2017 : la Côte d’Ivoire et le Tchad. Leurs délégations étaient présentes à Nice. Elles ont été invitées à présenter leur dossier dans le détail, lors d’un grand oral de 30 minutes, devant le conseil d’orientation du CIJF.

Pour l’occasion, les deux pays ont mis les petits plats dans les grands, composant une délégation riche en personnalités sportives et politiques. La Côte d’Ivoire, notamment, a délégué le ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, Alain Lobognon, le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire en France, Charles Gomis, et le Conseiller du président de la République chargé de la Jeunesse et des Sports, Touré Mamadou.

Verdict : la Côte d’Ivoire mène l’allure. Sans ambiguïté. Les experts de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) lui accordé la note de 852,1 points, sur un maximum de 1000. Derrière, le Tchad est distancé de plusieurs longueurs, avec une note de 754,8 points. Les infrastructures ivoiriennes ont pesé dans la balance, notamment l’université  Félix Houphouet-Boigny, où serait installé le village des athlètes. Sans surprise, il a donc été recommandé au CIFJ de choisir la Côte d’Ivoire pour l’organisation, en 2017, des 8èmes Jeux de la Francophonie. La décision finale doit être prise le 15 mars 2013.

ActualitésVoir toutes les actualités