Événements - 30/01/2013

Après Londres, Sebastian Coe se tourne vers Moscou

« Je rentre à la maison, je retourne dans ma famille ». Ainsi s’exprime Sebastian Coe lorsqu’il est question de répondre aux questions sur son avenir professionnel. Le patron des Jeux de Londres a profité des cérémonies du centenaire de la Fédération internationale d’athlétisme, samedi 24 novembre à Barcelone, pour assurer que le moment était venu pour lui de revenir à la discipline de ses exploits sportifs.

A la demande de Lamine Diack, le président de l’IAAF, Lord Coe a accepté de jouer les consultants de luxe pour les prochains championnats du monde, en août prochain à Moscou. Le Britannique apportera son expérience des grands évènements, acquise grâce aux Jeux de Londres, aux organisations russes. « Il ne s’agira pas d’un travail à temps plein, précise Sebastian Coe. Mais je vais essayer de les aider à réussir à Moscou le plus bel évènement possible. »

Depuis la fin des Jeux, Sebastian Coe a avoué avoir passé « dix jours de vacances en Italie ». Puis il a accepté de prendre en mains la campagne de promotion de la Grande-Bretagne, baptisée GREAT Britain, censée profiter de l’effet olympique pour attirer au Royaume –Uni un maximum de touristes, d’entreprises, d’étudiants et de capitaux. Il a également été élu à la présidence du comité olympique britannique (BOA).

Son « retour dans la famille », Sebastian Coe ne devrait pas le réduire à une mission d’expertise de l’organisation des Mondiaux 2013. Le Britannique ne fait plus mystère de son ambition de succéder à Lamine Diack à la présidence de l’IAAF. Mais il devra patienter dans son rôle actuel de vice-président. A 79 ans, le Sénégalais entend bien aller au bout de son quatrième mandat, dont l’échéance est prévue pour 2015.

ActualitésVoir toutes les actualités