— Published 24 August 2020

WADA et le programme mondial antidopage – rôles et responsabilités des personnes impliquées

S.I.R.E.M a annoncé l’organisation de son prochain webinaire sur le sport axé sur l’Afrique qui discutera des meilleures stratégies pour les programmes antidopage sur le continent.

Le sport mondial continue de connaître l’utilisation de médicaments et d’autres substances pour améliorer les performances des athlètes d’élite et amateurs. Cela signifie qu’au fil des ans, l’Agence mondiale antidopage continue de promouvoir un sport sûr et propre auprès des athlètes et des parties prenantes. L’AMA a également mis à jour en permanence son code mondial antidopage, qui répertorie les substances interdites que les athlètes, les entraîneurs, les médecins, les fédérations nationales et toutes les autres parties prenantes du sport ne doivent pas utiliser. Il s’agit essentiellement de promouvoir des compétitions sur un pied d’égalité.

Pour que celles-ci soient couronnées de succès, WADA, en collaboration avec ses bureaux régionaux, les fédérations nationales et les instances dirigeantes du sport mondial, met en œuvre des programmes. Ces programmes sont destinés à intensifier la visibilité et le rôle de l’AMA, non seulement dans la lutte contre le dopage, mais aussi en aidant et en éduquant les athlètes à abandonner un mode de vie sportif sain en se tenant à l’écart des drogues “nocives”.

En Afrique, le dopage devient progressivement un problème continental, en particulier dans le sport de haut niveau, malgré la présence des institutions et des programmes de l’AMA sur le continent. Des inquiétudes ont donc été soulevées quant à l’avenir de l’environnement sportif déjà sous-développé et l’on craint que les athlètes d’élite et les futurs athlètes d’athlétisme soient les plus touchés si des mesures ne sont pas prises dans un environnement où les difficultés économiques sont importantes. Dans ce contexte, des questions ont été posées sur la manière de renforcer les rôles et les responsabilités des organisations régionales et des bureaux de l’AMA à travers le continent.

Le 26 août, S.I.R.E.M, l’agence sénégalaise spécialisée dans les sports, les relations internationales et la gestion d’événements, dans le cadre de son produit AFRICA TALKS SPORTS, engagera des experts africains de la lutte contre le dopage sur le continent pour discuter de la manière d’améliorer et de mettre en œuvre les programmes antidopage actuels dans les pays africains à l’approche des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020. Le webinaire se déroulera via un zoom. Le webinaire accueillera comme intervenants :  Sameh Elray (Manager- WADA Africa Office), Dr Halim Jebali (Directeur Général Agence Nationale Anti Dopage Tunisia),  Aliou Issoufou (Secrétaire Permanent WADA Afrique Zone 2  et 3), Sophie Berwick (Major Events Manager, ITA) et Monsieur Jean Larue , CEO of National Sports Council, Republic of Seychelles sera le modérateur.

Selon Mouhamadou Moustapha Sall, fondateur et directeur général de l’AFRICA TALKS SPORTS, “le moment choisi pour le webinaire est crucial pour le continent, en particulier dans le sillage du covid, car les athlètes seront tentés d’expérimenter toutes sortes de substances, soit pour se protéger du virus corona, soit pour être en bonne forme pour les prochaines compétitions post-covid”.

Ce webinaire sera le numéro 11 de la série des Africa Talk Sports et de nombreux autres sont prévus dans les mois à venir.

Rejoignez Zoom Meeting: https://us02web.zoom.us/j/81531834902

Facebook Live: https://web.facebook.com/siremsports/