— Published 3 November 2020

São Tomé-et-Príncipe ratifie la Convention contre le dopage de l’UNESCO

Montréal, le 2 novembre 2020 – L’Agence mondiale antidopage (AMA) est heureuse d’annoncer que la nation africaine de São Tomé-et-Príncipe est devenue le 190e État partie à ratifier la Convention internationale de l’UNESCO contre le dopage dans le sport  (Convention de l’UNESCO). Il ne reste désormais que cinq pays dans le monde qui n’ont pas ratifié la Convention de l’UNESCO.

« C’est toujours un moment de célébration pour l’AMA et le sport propre lorsqu’une autre nation signe la Convention de l’UNESCO en tant qu’État partie, a déclaré le président de l’AMA, Witold Bańka. Cela démontre à l’AMA et au reste du monde que São Tomé-et-Príncipe est sérieux dans son engagement contre le dopage. »

« Le but de la Convention de l’UNESCO est de rassembler les nations dans la mission commune de protéger le sport. Cette Convention a soutenu l’AMA dans ses efforts pour apporter cohérence et harmonisation aux politiques antidopage dans le monde. Presque tous les gouvernements du monde se sont maintenant engagés à soutenir le sport propre, et il est d’une importance cruciale qu’ils mettent en œuvre cet engagement efficacement dans leurs pays respectifs, pour le bien des sportifs du monde entier. »

« São Tomé-et-Príncipe est le deuxième pays africain à ratifier la Convention de l’UNESCO au cours des douze derniers mois, ce qui dénote un niveau croissant d’engagement en faveur du sport propre dans la région. Nous espérons sincèrement que les nations d’Afrique et d’autres régions qui n’ont pas encore ratifié la convention suivront rapidement. »

Adoptée le 19 octobre 2005, la Convention est l’instrument juridique par lequel les gouvernements formalisent leur engagement envers la lutte contre le dopage dans le sport. Elle permet aux gouvernements d’harmoniser leurs politiques nationales avec le Code mondial antidopage et de coordonner ainsi les règles régissant la lutte contre le dopage dans le sport et la législation publique. Selon les standards de l’UNESCO, cette Convention a été rédigée, adoptée et ratifiée en un temps record.

Consultez la liste des pays qui ont ratifié la Convention de l’UNESCO.