— Published 9 June 2021

Partenaire Premium de Paris 2024, la Caisse d’Epargne lance le Pacte Utile, son programme d’engagement pour des Jeux utiles à tous

Acteur historique et majeur du sport en France, la Caisse d’Epargne – Partenaire Premium des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 – a dévoilé ce matin en présence de Tony Estanguet, Président de Paris 2024, le Pacte Utile, son programme d’engagement.

Au travers de ce dispositif, la Caisse d’Epargne contribue à la réalisation de Jeux utiles à tous, populaires et inclusifs, qui résonnent au cœur des territoires. Elle s’inscrit résolument dans l’avenir en contribuant à l’héritage de Paris 2024 et en mettant en lumière le sport comme moteur de transformation de la société.

Le sport, un crédo pour la Caisse d’Epargne

Acteur majeur de la vie économique et sociale des régions, la Caisse d’Epargne accompagne depuis 200 ans les Français dans chacun de leurs projets de vie, comme les évolutions de la société dans son ensemble.

Dès son origine, la Caisse d’Epargne s’est donné pour mission d’être utile à chacun sans jamais perdre de vue l’intérêt collectif. Depuis, elle n’a cessé d’innover en veillant à ce que l’intérêt particulier rejoigne l’intérêt général et réciproquement. Des valeurs partagées par 18,2 millions de clients dont 4,5 millions de sociétaires.

Cette volonté s’est aussi illustrée dans le sport en finançant de nombreuses infrastructures partout en France aux cotés des collectivités territoriales, dont elle est le premier financeur privé mais aussi en accompagnant les acteurs du sport en tant que banquier et partenaire.

Les Caisses d’Epargne sont ainsi aujourd’hui partenaire majeur de 3 fédérations sportives (Handball, BasketBall et Ski), soutiennent 37 équipes de France masculines et féminines de toutes les catégories d’âge mais aussi 23 équipes professionnelles et de très nombreuses associations dans 34 sports dont 10 paralympiques. Plus de 1 500 athlètes portent les couleurs de la Caisse d’Epargne faisant de la banque un partenaire majeur et impliqué du sport français.

Le Pacte Utile, un programme engageant pour des Jeux utiles à tous

En tant que Partenaire Premium des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, la Caisse d’Epargne souhaite franchir une nouvelle étape en créant le Pacte Utile, son programme d’engagement pour faire de l’événement majeur de la décennie en France « des Jeux utiles à tous ». Elle souhaite contribuer activement à l’héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, pour tous les territoires et pour tous les Français.

Accompagnement d’athlètes, restauration ou création de lieux sportifs, soutien à des associations : les domaines d’intervention sont nombreux et témoignent de la force de l’engagement de la Caisse d’Epargne. Ils sont regroupés en trois promesses :

Être utile aux athlètes, être utile à la société, être utile aux territoires.

Être utile aux athlètes et aux supporters

La Caisse d’Epargne souhaite accompagner la progression et les performances de ceux qui font le sport français et qui seront le premier vecteur de succès des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 : les athlètes mais aussi ceux qui les portent vers le succès, les supporters.

Elle intensifie son programme de soutien autour de 5 engagements :

– Soutenir l’Equipe de France Olympique et Paralympique. Depuis 2010, grâce à son partenariat avec le CNOSF, Caisse d’Epargne soutient l’Equipe de France Olympique. Devenue Partenaire de Paris 2024, son soutien s’élargit maintenant à l’Equipe de France Paralympique

– Soutenir toutes les équipes de France de Handball et de Basketball et ainsi accompagner la filière d’excellence,

– Soutenir un nombre important d’athlètes individuels dans le cadre du dispositif du Pacte de Performance. Aujourd’hui 49 sont soutenus par les Caisses d’Epargne sur leur territoire.

– Soutenir des équipes professionnelles et associatives au cœur des régions

– Démultiplier son programme de supporters initié dans le handball, en mettant en place plusieurs actions pour accompagner des groupes officiels de supporters et favoriser le partage des émotions du stade.

Être Utile à la société

La Caisse d’Epargne souhaite soutenir des initiatives qui favorisent la pratique du sport pour tous, dans une logique d’inclusion et valoriser le sport comme levier de transformation de la société et facteur d’épanouissement. Dans le cadre du Pacte Utile, les Caisses d’Epargne s’engagent à favoriser l’accompagnement de l’inclusion des pratiquants comme des territoires. Elle contribuera entre autres à :

– Soutenir et valoriser le sport au féminin : la Caisse d’Epargne agit déjà en faveur du développement du sport au féminin avec le programme « Femmes de Talent » qui associe sport et entrepreneuriat. Elle est aussi partenaire depuis plusieurs années du Campus Sports Féminins réservé aux jeunes meneuses de jeu. Elle continuera à développer des dispositifs de ce type et donne d’ores et déjà rendez-vous mi-juin pour un nouveau programme d’activation qui sera lancé à l’occasion de l’EuroBasket féminin dont elle est partenaire.

– Soutenir et valoriser le parasport : dans toutes les actions qu’elle mènera dans le cadre du Pacte Utile, la Caisse d’Epargne veillera également à promouvoir le parasport en général avec pour objectif de changer le regard sur le handicap. Les Caisses d’Epargne régionales soutiennent déjà 15 athlètes handisport dans le cadre du Pacte de Performance pour les aider à s’entrainer dans les meilleures conditions. La Caisse d’Epargne accompagnera d’autres initiatives et lancera notamment cette année un programme de contenus digitaux largement diffusés pour valoriser la place des personnes en situation de handicap dans le sport.

Être Utile au territoire

La Caisse d’Epargne a souhaité participer à l’héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, avec un engagement fort sur l’équipement des territoires. Elle crée donc un programme qui vise à restaurer et construire des espaces sportifs, accessibles à tous, favorisant la pratique libre et inclusive du sport. Concrètement, la Caisse d’Epargne s’engage à développer d’ici 2024, plus de 50 projets de terrains de sport partout en France en collaboration avec la Fédération Française de BasketBall notamment sur du basket 3X3 et avec la FFHandball.

Ces terrains de sport devront répondre à un cahier des charges précis : ils devront être ouverts à tous pour une pratique libre du sport, accessibles à tous et notamment aux personnes en situation de handicap. Ils devront être au cœur de la vie et devenir des lieux d’échanges. Ils devront aussi être des lieux de vie associés à des programmes sportifs et des programmes inclusifs. Enfin, ils seront quand cela est possible, designé par des artistes.

Vingt terrains sont déjà construits, restaurés ou en cours de réalisation :

– un premier terrain a été construit près de Nantes par la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire avec le collectif Katra,

– un second a été restauré sur le boulevard Vincent Auriol à Paris (13ème arrondissement) grâce à la collaboration entre la Ville de Paris, la Fédération Française de BasketBall (FFBB) et la Caisse d’Epargne.

– 15 terrains sont en cours de déploiement dans toute la France dans le cadre du plan Infra FFBB.

– un terrain verra le jour au cœur du centre national de vacances et de formation de l’association Sport dans la Ville qui accueille de nombreux enfants venus de quartiers prioritaires.

– deux terrains mobiles – dont un réalisé par la Caisse d’Epargne Grand Est Europe – ont été fabriqués et sont destinés à être utilisés dans le cadre d’événements pour initier le plus grand nombre.

En ce jour de lancement du Pacte Utile, le terrain de basket 3X3 Vincent Auriol a été inauguré ce matin à Paris en présence de nombreuses personnalités dont Jérôme Coumet, Maire du 13ème arrondissement, Jean-Pierre Siutat, Président de la Fédération Française de BasketBall, Pierre Rabadan, Adjoint à la Maire de Paris chargé des sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024, Jean Philippe Gatien, Directeur exécutif des Sports de Paris 2024 et Christine Meyer-Forrler, Directrice du Développement Caisse d’Epargne.

Le design de ce terrain a été créé par l’artiste L’Atlas. Cette création vient s’insérer dans la balade Street-Art du 13ème arrondissement de Paris. Dès le mois de juillet, ce lieu original et artistique accueillera un programme éducatif géré par l’association Etendart sous la forme de stages de basketball et d’initiation à la programmation informatique à destination d’enfants du 13ème arrondissement ne pouvant pas partir en vacances.

L’inauguration de ce terrain assure symboliquement le lancement du Pacte Utile Caisse d’Epargne, un programme que la banque a souhaité évolutif et en résonance avec le formidable mouvement que crée l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 dont elle est partenaire Premium.

Le Pacte Utile Caisse d’Epargne, un programme salué par les acteurs du sport

Lors de la conférence de presse de présentation du Pacte Utile, les personnalités présentes ont salué le projet de la Caisse d’Epargne.

Pour Tony Estanguet, Président de Paris 2024 : « Le Pacte Utile soutient les trois piliers du sport : les athlètes qui nous inspirent, les lieux où l’on pratique, et les associations qui nous encadrent. Cela permet à la fois d’accompagner les acteurs d’un secteur qui traverse une crise sans précédent, et de répondre aux attentes de tous ceux qui ont envie de se mettre ou de se remettre au sport. C’est grâce à des engagements comme ceux du Groupe BPCE que les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 laisseront un héritage fort pour tous les Français. »

Pour Marie-Amélie Le Fur, Présidente du Comité Paralympique et Sportif Français et Co-Présidente de la Commission des Athlètes de Paris 2024 : « C’est une vraie chance de pouvoir compter sur la Caisse d’Epargne qui propose, dans le cadre de son programme d’engagement, un véritable accompagnement des athlètes paralympiques. Il ne s’agit pas simplement d’un soutien financier mais véritablement humain et sur l’ensemble du territoire et qui permet à nos sportifs de haut niveau de se révéler sportivement et professionnellement sur la durée. Au travers du Pacte Utile, la Caisse d’Epargne donne une véritable impulsion pour démontrer l’importance et l’utilité du sport lorsque vous êtes en situation de handicap mais également pour tous. On partage la même passion du sport, les mêmes émotions, les mêmes difficultés et si nous sommes capables de nous unir dans le sport comme dans les autres domaines, c’est un message fort envoyé aux Francais.»

Christine Fabresse, Directrice Générale en charge de la Banque de Proximité et Assurance du Groupe BPCE et Christine Meyer-Forrler, Directrice du Développement Caisse d’Epargne : « Depuis toujours, notre amour du sport ne se résume pas au sponsoring sportif. Pour le Groupe BPCE, soutenir le sport, c’est aussi être un acteur de l’économie du sport en tant que banquier de proximité pour contribuer à son développement partout en France. C’est en effet un important levier de dynamisation des territoires. Nous sommes fiers d’accompagner Paris 2024 et je tiens à remercier Tony Estanguet et Amelie Le Fur de leur contribution à faire du sport un moteur économique et social pour la France. »

Christine Meyer-Forrler, Directrice du développement Caisse d’Epargne : « La Caisse d’Epargne franchit une nouvelle étape dans son implication dans le sport en créant le Pacte Utile. Avec ce programme, elle souhaite contribuer à faire des Jeux de Paris 2024 un projet utile, inclusif et populaire partout en France et pour tous les Français. Les différentes actions du Pacte Utile ont vocation à participer activement à la dynamique insufflée par les Jeux Olympiques et Paralympiques et contribuer à l’héritage qu’ils laisseront à Paris et à l’ensemble des territoires. Dans cette démarche, je remercie Paris 2024 ainsi que les fédérations dont nous sommes partenaires pour leur accompagnement bienveillant et leur collaboration active. Je tiens aussi à remercier la Ville de Paris et la FFBB avec qui nous fiers de collaborer pour offrir aux pratiquants parisiens un magnifique espace de sport utile qui portera un beau projet inclusif avec les enfants du quartier.»