— Published 9 May 2022

L’UCI lance « Cycling Integrity »

L’Union Cycliste Internationale (UCI) annonce aujourd’hui le lancement de sa marque « Cycling Integrity », un programme regroupant l’ensemble de ses actions – existantes et en cours de développement – dédiées à la promotion et au renforcement de l’intégrité dans le cyclisme à tous les niveaux (athlètes, entourage et compétitions).

Les efforts de l’UCI en faveur de l’intégrité reposent en particulier sur son Code d’éthique, ses actions préventives, ses programmes d’éducation – en collaboration avec ses différentes parties prenantes –, et la mise en œuvre de campagnes d’information et de sensibilisation, sous sa marque ombrelle « Cycling Integrity ».

Les objectifs du programme « Cycling Integrity » s’articulent autour des trois axes « Clean cycling » (cyclisme propre), « Safe cycling » (cyclisme sûr) et « Fair cycling » (cyclisme juste), qui comportent tous un volet préventif ou de limitation des risques, et un autre réactif permettant de signaler et traiter les problèmes qui surviennent.

« Clean cycling », parce qu’il est essentiel de protéger les athlètes propres pour préserver l’intégrité et la réputation de notre sport, assurer l’équité de ses compétitions et protéger la santé de ses athlètes. L’UCI s’engage dans ce sens au travers de son programme antidopage, reconnu comme l’un des plus complets et géré de façon indépendante par l’Agence de Contrôles Internationale (ITA). De même, l’UCI s’associe à la promotion de la plateforme REVEAL, mise en place et gérée par l’ITA, sur laquelle toute personne a la possibilité de partager des informations en lien avec des soupçons de dopage ou des infractions présumées. La promotion de REVEAL est la première campagne lancée sous l’égide de « Cycling Integrity ».

« Safe cycling », parce que chaque membre de la famille cycliste, coureur ou non, doit pouvoir évoluer dans un environnement sûr et dépourvu de toute forme de harcèlement et autre abus, dans lequel il se sent respecté. Pour s’en assurer, l’UCI mène des actions de prévention et travaille à la mise en place de politiques et de procédures visant à assurer la protection des individus. Cela inclura notamment une politique de protection du cyclisme, un code de conduite pour les entraîneurs et son pendant pour les athlètes, développés en collaboration avec les parties prenantes concernées. L’UCI met par ailleurs à disposition de tous une plateforme de signalement sécurisée où il est possible de rapporter tout comportement allant à l’encontre du respect de l’intégrité des personnes dans le sport.

« Fair cycling », parce que la fraude technologique et toute forme de manipulation des compétitions constituent des menaces potentielles majeures pour le sport. Les athlètes doivent avoir l’assurance qu’ils participent aux compétitions dans un contexte de respect des règles, et leur seul but doit être de faire de leur mieux. Le public de son côté doit pouvoir croire en la crédibilité de notre sport. Pour garantir un sport juste, l’UCI dispose d’un dispositif de lutte contre la fraude technologique efficace et en constante évolution, et participe au Système d’information sur les paris et l’intégrité (IBIS) du Comité International Olympique (CIO), un système d’échange d’informations sur les manipulations potentielles des compétitions, notamment en ce qui concerne les paris sportifs, pour empêcher tout agissement de ce type dans le cas des Championnats du Monde UCI. La plateforme de signalement UCI déjà mentionnée est également à la disposition de chacun dans ce contexte.

Le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré : « L’intégrité est une valeur fondamentale du sport, défendue par l’UCI. Il est de notre responsabilité, en tant que Fédération Internationale, de promouvoir les valeurs positives qui lui sont associées, et de jouer un rôle moteur dans leur défense. Nous pouvons faire rayonner ces valeurs en inspirant les hommes et les femmes du monde entier, et devons les promouvoir et les faire respecter en priorité au sein de notre communauté cycliste. “Cycling Integrity” est un pas de plus dans notre engagement en faveur d’un sport, et au-delà d’une société, plus justes et plus éthiques. »

La Directrice de l’UCI Amina Lanaya a déclaré : « La promotion et la défense de l’intégrité sont de la responsabilité de tous les membres de la famille cycliste. Chacun peut être amené à jouer un rôle pour garantir le respect et le fair-play dans notre sport. Avec notre programme “Cycling Integrity”, nous souhaitons sensibiliser l’ensemble des parties prenantes de notre sport au fait qu’il est fondamental que le cyclisme soit sûr, propre et juste. Nous voulons aussi encourager toutes les personnes concernées, y compris en tant que témoin, à signaler par le biais des outils mis à leur disposition par l’UCI leurs préoccupations lorsque l’intégrité des personnes ou des compétitions est mise à mal. »