— Published 24 April 2020

L’UCI et ses partenaires unissent leurs efforts pour faire face aux effets du coronavirus sur le cyclisme sur route féminin

L’Union Cycliste Internationale (UCI), les représentants des coureuses (CPA Femmes, et Marianne Vos en sa qualité de membre de la Commission des Athlètes de l’UCI et de représentante de ces derniers au sein de la Commission Route de l’UCI), des organisateurs (AIOCC et responsables d’épreuves de l’UCI Women’s WorldTour) et des équipes féminines (UNIO*) joignent leurs forces pour permettre au cyclisme sur route féminin de traverser dans les meilleures conditions possibles la crise  actuelle (pandémie de coronavirus) dans la perspective de la reprise de la saison 2020.

L’UCI rappelle qu’à ce jour, quelque 800 épreuves, toutes disciplines et catégories confondues, ont fait l’objet d’une demande de report ou d’annulation de la part de leurs organisateurs. Cela représente plus d’un tiers du Calendrier International UCI. Le gel des épreuves internationales concerne les épreuves masculines et féminines, notamment celles de l’UCI Women’s WorldTour pour ces dernières. La série phare du cyclisme sur route féminin a été très affectée par la pandémie de coronavirus, puisqu’à ce jour seule la Cadel Evans Great Ocean Road Race – Elite Women’s Race (Australie) a pu avoir lieu à la date prévue (le 1er février dernier).

Dans ce contexte difficile pour l’ensemble des parties concernées, l’UCI est en contact, depuis plusieurs semaines, avec toutes les parties prenantes du cyclisme sur route professionnel féminin et masculin pour élaborer avec elles des calendriers UCI Women’s WorldTour et UCI WorldTour 2020 remaniés. Dans cette optique, l’UCI doit tenir compte de multiples éléments, notamment du fait que certains organisateurs organisent conjointement une épreuve féminine et une épreuve masculine, de la diversité des situations nationales (décrets gouvernementaux divergents au sujet des mesures en place, en particulier s’agissant des grands événements), et de l’hétérogénéité des moyens techniques et des ressources à disposition des différentes équipes pour faire face à la reprise.

C’est dans ce cadre général que l’UCI a déjà tenu plusieurs réunions constructives avec les représentants des coureuses, des organisateurs et des équipes féminines déjà mentionnés.

Après plusieurs semaines de discussions et de collecte de contributions – y compris en provenance des autorités sanitaires des différents pays concernés –, l’UCI estime disposer aujourd’hui de suffisamment d’informations pour être en mesure de proposer prochainement un premier projet remanié de calendrier UCI Women’s WorldTour 2020.

L’UCI, en accord avec les participants aux discussions, indique à ce stade les décisions suivantes :

  • La réunion d’un groupe de travail ayant pour mission première de proposer un calendrier UCI Women’s WorldTour 2020 remodelé, conformément aux engagements récents de l’UCI et des parties concernées. Ce groupe est constitué de représentants de l’UCI, de l’AIOCC, d’UNIO, du CPA Femmes et de la Commission des Athlètes de l’UCI.
  • La révision des règles de participation et du nombre de coureurs par équipe au départ des courses du Calendrier International Route UCI féminin en 2020 (incluant les courses UCI Women’s WorldTour).
  • L’application de l’accord-cadre convenu entre l’UCI, et les représentants des coureurs et des équipes. Cet accord permet aux équipes qui rencontrent des difficultés financières sérieuses, dans le contexte de la pandémie, de prendre les mesures nécessaires à leur survie tout en préservant les droits de leurs coureurs et de leur staff. Cette mesure avait déjà été mise en place dans le cyclisme professionnel masculin.
  • Les membres du groupe de travail ont convenu de se réunir régulièrement pour suivre de près la situation sanitaire mondiale et son impact sur le cyclisme sur route professionnel féminin, et de prendre les mesures appropriées dans l’intérêt de notre sport. L’objectif du groupe de travail, qui tiendra sa première réunion cette semaine, est d’annoncer au plus tard le 15 mai prochain une nouvelle version du calendrier de l’UCI Women’s WorldTour.

Les conclusions du groupe de travail seront communiquées dans les meilleurs délais afin que toutes les parties prenantes puissent s’organiser au mieux en vue de la reprise.

En ces temps difficiles marqués par une inactivité forcée qui se prolongera au moins jusqu’au 1er juillet (1er août pour l’UCI WorldTour et l’UCI Women’s WorldTour), l’UCI se réjouit de la solidarité et de la collaboration dont les principaux acteurs du cyclisme sur route professionnel féminin font preuve. Elles seules pourront garantir l’avenir de ce dernier, dont le développement constitue, conformément à l’Agenda 2022 de l’UCI, une priorité de notre Fédération.

Le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré : « La pandémie de coronavirus est venue frapper durement notre sport, entraînant un arrêt brutal de la saison avec des conséquences sportives et financières dramatiques pour les organisateurs, les équipes et les coureuses, dans une période où plusieurs avancées importantes en faveur du cyclisme professionnel féminin initiées par l’UCI, notamment l’instauration du salaire minimum au niveau des UCI Women’s WorldTeams, viennent de se concrétiser. L’UCI et, notamment, le CPA Femmes, Marianne Vos en qualité de membre de la Commission des Athlètes de l’UCI, les organisateurs et UNIO, travaillent ensemble à remettre le cyclisme professionnel féminin sur les rails, notamment avec l’élaboration d’un calendrier remanié de l’UCI Women’s WorldTour 2020. Avec nos partenaires, nous proposerons dans les meilleurs délais de nouvelles dates pour les épreuves de l’UCI Women’s WorldTour, dans la limite bien entendu de ce que la situation sanitaire mondiale nous autorisera à envisager. Face à l’immense défi qui se dresse devant nous, nous devons plus que jamais rester unis, responsables et courageux pour remettre notre sport en marche, tout en gardant comme priorité la santé des athlètes et de l’ensemble des parties concernées. »

Alessandra Cappellotto, Manager du CPA Femmes, a dit : « La collaboration de longue date de l’UCI avec le CPA s’élargit à la branche féminine de notre association, et nous avançons ensemble vers la mise en place de mesures en faveur des femmes athlètes dans le difficile contexte actuel. Nos récentes rencontres ont été fructueuses, et le CPA Femmes se réjouit de contribuer aux efforts du groupe de travail pour s’assurer que la voix des coureuses soit entendue et que les mesures appropriées soient prises. »

Le Président d’UNIO Ronny Lauke a déclaré : « Comme association des équipes professionnelles féminines nouvellement créée, nous sommes heureux de travailler aux côtés de l’UCI et d’autres parties prenantes du cyclisme pour aider le cyclisme sur route féminin à faire face aux effets de la pandémie de coronavirus sur la saison 2020. Nous sommes tous unis dans la poursuite des mêmes objectifs : la santé des coureurs, la sécurité de leurs équipes et la révision du Calendrier International UCI 2020. »

*    UNIO est l’association formée par et représentant les équipes professionnelles féminines de cyclisme enregistrées auprès de l’UCI. Elle compte à ce jour 22 équipes, dont cinq UCI Women’s WorldTeams et 17 Equipes Continentales Femmes UCI. L’UCI se félicite de cette initiative des équipes féminines concernées et se réjouit de collaborer avec cette organisation qui, espère-t-elle, verra le nombre de ses membres augmenter encore.