— Published 12 October 2021

L’UCI apporte son soutien à la communauté cycliste afghane et participe à l’évacuation de 165 réfugiés

L’Union Cycliste Internationale (UCI) et ses partenaires ont apporté leur soutien et leur aide à la Fédération Cycliste d’Afghanistan. Depuis les événements survenus dans le pays dans le courant du mois d’août 2021 et face à leurs conséquences pour une partie de la population, en particulier les femmes, l’UCI s’est mise notamment au service des membres de la famille cycliste, de membres du Mouvement olympique, mais aussi d’autres personnes de la population, dont la vie ou l’intégrité physique était menacée, pour leur permettre de quitter le territoire afghan.

Dans le cadre d’une vaste opération réalisée en collaboration avec Sylvan Adams, propriétaire de l’UCI WorldTeam Israel Start-Up Nation, l’ONG IsraAID, mais aussi avec le concours de différents gouvernements, de la Confédération Asiatique de Cyclisme (ACC) et de la FIFA, l’UCI a participé à l’évacuation de 125 ressortissants afghans – des femmes cyclistes, des dirigeants du cyclisme, des artistes, une juge, des journalistes et des militants des droits de l’homme – qui ont pu gagner l’Europe via Tirana, en Albanie.  Parmi eux, 38 rejoindront la Suisse ; les autres seront accueillis au Canada, en France, en Israël ou encore aux Etats-Unis.

Les 38 personnes ayant rejoint la Suisse ont été accueillies par les Autorités fédérales et dirigées vers les instances qui règleront leur situation légale. La Suisse avait déjà accepté cette évacuation sous visa humanitaire dans la seconde moitié du mois d’août, car il s’agissait de personnes particulièrement exposées qui semblaient courir un risque considérable. En Suisse, les personnes afghanes évacuées passent par une procédure d’asile normale. Dans un proche avenir, il est souhaité qu’elles puissent rejoindre le Centre Mondial du Cyclisme (CMC) UCI, le centre de formation et d’entraînement de l’UCI, qui possède également une infrastructure d’hébergement réservée en principe aux stagiaires du centre venus des cinq continents.

Au total, 165 ressortissants afghans ont pu quitter l’Afghanistan dans le cadre des efforts de l’UCI et de ses partenaires depuis le début des événements survenus dans leur pays.

Le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré : « Il est très important pour l’UCI de s’engager en faveur des membres de la famille cycliste qui souffrent de la situation actuelle en Afghanistan, et je suis heureux que nos efforts dans cette direction permettent d’offrir des opportunités et une existence digne aux personnes bénéficiaires. Je tiens à remercier sincèrement les gouvernements suisse, français, canadien, albanais, émirati et israélien, mais aussi d’autres nations, qui ont œuvré dans ce dossier.  Je tiens également à remercier M. Philippe Leuba, Chef du Département de l’économie, de l’innovation et du sport du Canton de Vaud ; engagé dans l’opération depuis la chute de Kaboul, ce dernier a séjourné l’ensemble de la semaine dernière à Tirana afin de faciliter les démarches pratiques et administratives permettant leur entrée en Suisse. Je remercie également M. Osama Ahmed Abdullah Al Shafar, Vice-président de l’UCI et Président de la Confédération Asiatique de Cyclisme, pour son implication décisive dans les opérations en cours, sans oublier IsraAID et son CEO Yotam Politzer, de même que Sylvan Adams qui a présenté le projet à IsraAID et financé cette évacuation. Je tiens aussi à saluer et à rendre hommage à la famille du cyclisme afghan, qui, sous la houlette de notre Fédération Nationale et de son Président Fazli Ahmad Fazli, nous a été d’une aide cruciale dans les opérations d’évacuation. »