— Published 23 June 2022

L’Intelligence Footballistique Améliorée testée lors des barrages intercontinentaux

ZURICH, Suisse, 22 juin 2022 – L’équipe Football Performance Analysis & Insights de la FIFA (www.FIFA.com) a mis au point de nouveaux outils statistiques pour analyser les matches en temps réel. Les barrages intercontinentaux pour Qatar 2022 ont permis d’effectuer des tests. Des métriques enrichies peuvent être disponibles 30 secondes après qu’un événement de match s’est produit.

Les barrages intercontinentaux pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ ont certes tenu en haleine les supporters des équipes concernées, mais ils ont été également minutieusement suivis par l’équipe Football Performance Analysis & Insights de la FIFA.

Ce groupe d’experts des données du football a en effet profité de ces rencontres internationales à enjeu pour tester à grande échelle une nouvelle batterie d’outils technologiques pour analyser les événements de matches, regroupés sous le terme Intelligence Footballistique Améliorée (Enhanced Football Intelligence, ou EFI).

Sous la direction d’Ulf Schott, Responsable de la Haute Performance de la FIFA, et Chris Loxston, Chef de Groupe de Football Performance Analysis & Insights de la FIFA, une équipe de techniciens a développé une série de mesures qui seront utilisées lors de la compétition mondiale en fin d’année.
Battus respectivement par l’Australie (0-0, 5 tab 4) et le Costa Rica (1-0),  le Pérou et la Nouvelle-Zélande ne seront malheureusement pas du voyage, mais au même titre que les deux vainqueurs des derniers billets mondialistes, ils pourront se vanter d’avoir été les acteurs de ce progrès technologique.

30 secondes pour comprendre

Les nouvelles informations telles que les sauts de ligne, la pression sur le ballon ou les phases de jeu seront livrées à toutes les parties prenantes, notamment les diffuseurs, les spectateurs et les utilisateurs des applications numériques, en direct pendant les matchs. Ces mesures expliqueront le style de jeu des équipes ou auront une corrélation avec le résultat du match.

Les métriques EFI sont conçues pour enrichir les flux de données de suivi en direct et d’événements de match. Les données sont envoyées en temps réel par les fournisseurs externes directement dans le hub de données de la FIFA. Les modèles reçoivent ces données, qui sont intégrées dans les algorithmes qui calculent les résultats. Ceux-ci sont ensuite renvoyés dans la base de données de la FIFA, qui distribue ensuite les métriques enrichies EFI à toutes les parties concernées dans les 30 secondes suivant l’événement.

“Ces matches ont été une preuve de concept réussie pour notre infrastructure EFI”, estime Sirius Saberi, Ingénieur de Données de Football. “Non seulement nous avons atteint notre objectif de zéro temps d’arrêt, mais nous avons également réussi à minimiser les temps de calcul grâce à notre conception conteneurisée, qui nous permet d’évoluer et de nous ajuster sur les diffusions de messages.”

“Le profilage détaillé pendant les matchs a montré d’excellents résultats, le temps de traitement des informations sur les métriques, c’est-à-dire le temps entre la première réception d’un message des flux du fournisseur et l’envoi de l’information, a pris moins de deux secondes en moyenne”, détaille encore Saberi. “Le processus complet prend moins de 30 secondes au total pour les mesures intégrées sur les événements. Cela nous permet de montrer des informations pertinentes au bon moment et ainsi de créer une nouvelle expérience améliorée pour les fans de football et les autres parties concernées.”

Choisir le bon moment

Car si la vitesse de calcul, d’analyse et de diffusion des informations est déjà une remarquable performance en soi, encore faut-il choisir le moment le plus pertinent pour les mettre en évidence pendant le match. Lors de la Coupe du Monde au Qatar, deux analystes hautement qualifiés et expérimentés auront la charge de décider à quel moment quelles données et quelles métriques doivent être dévoilées en fonction des événements qui se déroulent sur le terrain à un moment précis.

Les deux barrages disputés la semaine dernière au Stade Ahmad Bin Ali de Doha ont permis de tester cette procédure en temps réel. “L’objectif du groupe était double : évaluer de bout en bout, dans un environnement réel, le fonctionnement des algorithmes derrière l’EFI, ainsi que tester l’évaluation interactive des données avec les analystes du football”, explique Juan Pablo Busso, Scientifique de Données de Football. “Nous avons testé la dynamique de travail et les configurations techniques qui permettent aux scientifiques des données d’évaluer le développement du match, et de faire une évaluation basée sur les données de ce que les EFI pertinents présentent le mieux selon l’évolution du match.”

L’équipe technique du tournoi recevra ces mesures en direct pendant les matchs pour soutenir son analyse des matches, mais également pour avoir des informations supplémentaires pour l’analyse globale de la compétition, et notamment les désignations des vainqueurs des récompenses de fin de tournoi, comme les Ballon et Soulier d’Or, d’Argent et de Bronze, le Gant d’Or, le Meilleur Jeune Joueur et le Prix du Fair-Play de la FIFA).

Au cours des prochains mois, la FIFA publiera des vidéos explicatives pour préciser l’utilisation de ces nouvelles technologies, et leur utilité dans l’analyse et la compréhension du football.