— Published 17 June 2022

Le Comité Directeur de l’UCI approuve l’Agenda 2030 de la Fédération et attribue les premiers Championnats du Monde Gravel UCI de l’histoire

Le Comité Directeur de l’Union Cycliste Internationale (UCI) s’est réuni du 14 au 16 juin à Arzon (France) pour sa deuxième session ordinaire de l’année.

Dans ce cadre, il a approuvé l’Agenda 2030 de la Fédération. S’inscrivant dans la continuité de l’Agenda 2022, dont la presque totalité des objectifs ont désormais été atteints, ce nouveau document constituera la feuille de route de l’UCI pour les huit prochaines années. Les objectifs présentés dans l’Agenda 2030, qui vise à faire du cyclisme le sport du 21e siècle, à le rendre plus inclusif et à développer un mode de vie autour du vélo, s’articulent autour des axes suivants :

  • le développement du vélo dans le monde et le renforcement de l’universalité du cyclisme ;
  • l’innovation et l’évolution des compétitions ;
  • la consolidation des actions en faveur des Fédérations Nationales et le renforcement des programmes de solidarité de l’UCI ;
  • la promotion d’un cyclisme durable ;
  • la protection des athlètes et la garantie de l’égalité des chances ;
  • la promotion des valeurs olympiques et la consolidation de la bonne gouvernance de l’UCI.
L’Agenda 2030 sera publié sur le site internet de l’UCI en neuf langues dès sa présentation au prochain Congrès de l’UCI, qui se tiendra le 22 septembre 2022 à Wollongong (Australie).

Le Comité Directeur de l’UCI a également approuvé le Rapport Financier 2021 de l’UCI. Celui-ci présente un résultat annuel final meilleur que prévu dans le contexte de la pandémie de Covid-19 s’établissant à 21,3 millions de francs suisses. Ce résultat a pu être atteint grâce au déploiement d’un vaste plan d’économies, d’une gestion prudente des activités, du bon rendement du portefeuille d’investissements de l’UCI et de l’encaissement de la part des revenus olympiques attribuée à l’UCI grâce à la bonne tenue des JO de Tokyo 2020 en 2021. Par ailleurs, l’objectif fixé d’un seuil de réserves minimum (hors bâtiment et immobilisations) de 20 millions de francs suisses à partir de 2020 est respecté (montant actuel : 38,2 millions de francs suisses). Les réserves diminueront jusqu’à la fin du cycle olympique, mais resteront supérieures au seuil fixé.
Ces chiffres montrent que l’UCI dispose d’une situation financière saine – en dépit des difficultés traversées –, qui constitue une base solide pour continuer à développer le cyclisme, assurer les programmes de solidarité de la Fédération à l’intention en particulier de ses Fédérations Nationales et affronter avec confiance de nouveaux vents contraires le cas échéant.

Le Rapport Financier 2021 de l’UCI sera publié à la fin du mois de juin sur le site internet de la Fédération avec l’ensemble de son Rapport Annuel 2021.

Le Comité Directeur de l’UCI a par ailleurs attribué les Championnats du Monde UCI suivants :

  • Championnats du Monde Gravel UCI 2022 et 2023
Les deux éditions à venir de l’événement se dérouleront en Italie, la première dans la région de la Vénétie, au nord-est du pays, les 8 et 9 octobre 2022, la seconde les 30 septembre et 1er octobre 2023 dans un lieu à confirmer. Les villes hôtes seront annoncées ultérieurement. Il s’agira des premiers Championnats du Monde UCI de gravel, discipline qui voit cette année la première édition de la Série Mondiale Gravel UCI se dérouler.
  • Championnats du Monde Cyclisme Esport UCI 2023
L’événement, organisé par Zwift, se déroulera dans la deuxième moitié du mois de février 2023 (date précise confirmée ultérieurement). Le parcours virtuel pourra être emprunté par les abonnés à la plateforme Zwift. Les compétitions qualificatives auront lieu durant le mois de novembre 2022.

Les dates des Championnats du Monde des Pays Emergents du Cyclisme UCI 2024, attribués au Caire (Egypte) lors de la réunion du Comité Directeur de l’UCI de septembre 2021, ont, elles, été confirmées : l’événement aura lieu du 2 au 10 mars 2024. De plus amples informations sur la manifestation seront communiquées en temps utile.

Sur le plan des événements toujours, le Comité Directeur de l’UCI a approuvé les calendriers suivants :

  • Calendrier de l’UCI Women’s WorldTour 2023
Ce calendrier enregistre l’arrivée de quatre nouvelles épreuves : le Women’s Santos Tour Down Under (qui avait eu lieu la dernière fois en 2020 avec le statut UCI ProSeries avant de se voir annuler dans le contexte de la pandémie de Covid-19) , l’UAE Tour (épreuve nouvelle qui vient rejoindre la compétition masculine déjà existante), l’Omloop Het Nieuwsblad (qui passe du statut UCI ProSeries au statut UCI Women’s WorldTour) et le Tour de Suisse (qui passe lui aussi du statut UCI ProSeries au statut UCI Women’s WorldTour).
  • Calendrier de l’UCI WorldTour 2023
Les épreuves de ce calendrier, préalablement approuvé par le Conseil du Cyclisme Professionnel lors de sa réunion du 2 juin 2022, sont enregistrées pour le cycle 2023-2025, sous réserve de l’organisation réussie de chacune des éditions des courses concernées.
  • Calendrier International Route UCI 2023 (épreuves ayant lieu entre le 19 octobre et le 31 décembre 2022)
  • Calendrier International Piste UCI 2022-2023
Ces quatre calendriers peuvent être consultés sur le site internet de l’UCI.

Le Calendrier International Piste UCI 2022-2023 inclut la Ligue des Champions Piste UCI, qui connaîtra cette année sa deuxième édition après une édition 2021 couronnée de succès en dépit de l’annulation de plusieurs manches dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

Calendrier de la Ligue des Champions Piste UCI 2022 :

1re manche : Palma de Majorque (Espagne), le 12 novembre
2e manche : Berlin (Allemagne), le 19 novembre
3e manche : Saint-Quentin-en-Yvelines (France), le 26 novembre
4e manche : Londres (Grande-Bretagne), le 2 décembre
Finale : Londres (Grande-Bretagne), le 3 décembre

S’agissant de l’UCI WorldTour et de l’UCI Women’s WorldTour 2022, le Comité Directeur de l’UCI a pris connaissance de l’annulation de deux courses qui auraient dû se dérouler en fin de saison 2022 en Chine. Ces annulations concernent le Gree-Tour of Guangxi, épreuve de l’UCI WorldTour qui aurait dû avoir lieu du 13 au 18 octobre, ainsi que le Tour of Guangxi, course de l’UCI Women’s WorldTour initialement programmée le 18 octobre. Ces annulations font suite aux décisions prises par les organisateurs en raison des mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19 qui demeurent applicables. L’édition 2022 de l’UCI WorldTour se conclura par conséquent le 8 octobre avec Il Lombardia (Italie), tandis que l’UCI Women’s WorldTour 2022 se terminera le 15 octobre, dernier jour du Tour of Chongming Island (Chine). Conformément à la saison UCI WorldTour approuvée en juin 2021, le Comité Directeur de l’UCI a confirmé que la date de la fin de la saison sur route 2022 demeure le 18 octobre prochain. Cette date sera celle du dernier jour du Tour de Langkawi (UCI ProSeries), qui se déroulera en Malaisie du 11 au 18 octobre.

Lors de l’édition 2022 de la RideLondon Classique (Grande-Bretagne), épreuve de l’UCI Women’s WorldTour, les organisateurs de l’événement n’avaient pas assuré la couverture TV en direct requise pour chaque étape, mais uniquement celle de la dernière d’entre elles. Cela constitue une infraction au Règlement de l’UCI et au cahier des charges que tout organisateur de l’UCI Women’s WorldTour est tenu de respecter. Il s’agit en outre, et en premier lieu, d’un manque de respect inacceptable vis-à-vis des équipes et des coureuses engagées dans la compétition. Pour cette raison, le Comité Directeur de l’UCI a pris la décision de conditionner l’inscription de l’épreuve au calendrier de l’UCI Women’s WorldTour pour la saison 2023 à la présentation d’engagements fermes concernant la diffusion TV en direct de l’ensemble des étapes. Dans l’intervalle, le Comité Directeur a pris la décision d’inscrire la RideLondon Classique en classe UCI ProSeries pour la saison 2023. Pour l’UCI, la couverture TV en direct quotidienne des événements de l’UCI Women’s WorldTour, qui regroupe les épreuves les plus prestigieuses du cyclisme sur route professionnel féminin, est fondamentale pour assurer la poursuite de son développement international. Une décision définitive sur le statut de cette course sera prise lors du Comité Directeur de l’UCI en septembre prochain.

Le Comité Directeur de l’UCI a été informé par le Président de l’état actuel des discussions entre certaines parties prenantes du cyclisme professionnel sur route et l’UCI sur la mise en place d’une réforme profonde du cyclisme professionnel masculin et féminin. L’UCI se félicite que les trois principaux organisateurs, et des propriétaires d’équipes masculines et féminines partagent avec elle la conviction que l’organisation du cyclisme sur route doit évoluer.
La qualité des discussions engagées a été saluée, et les acteurs sont conscients de la nécessité de travailler ensemble pour promouvoir le cyclisme, sport qui offre de très grandes opportunités de développement.
Les parties vont continuer de se revoir afin d’élaborer une vision commune. Cette vision sera présentée à toutes les parties prenantes (équipes, coureurs, organisateurs et Fédérations Nationales) afin de construire ensemble un cyclisme sur route toujours plus fort.
Une communication sera faite en temps utile par l’UCI après qu’une vision commune détaillée aura été finalisée.

Au niveau du sport toujours, après le succès de l’épreuve test du relais par équipes lors des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2022 de Fayetteville (Etats-Unis)​ le Comité Directeur de l’UCI a décidé d’intégrer ce nouveau format au programme des éditions futures de l’événement, dès les Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2023 qui se disputeront du 3 au 5 février prochain à Hoogerheide (Pays-Bas). Le modèle de la course sera basé sur celui du très populaire relais par équipes des Championnats du Monde Mountain Bike UCI.

En mars 2020, l’UCI a publié des règles régissant la participation des athlètes transgenres aux compétitions du Calendrier International UCI dans la catégorie correspondant à leur nouvelle identité de genreBien que ces règles soient plus strictes et restrictives que celles que le Comité International Olympique (CIO) avait édictées en 2015, l’UCI a entamé une réflexion sur leur ajustement en raison de la publication de nouvelles études scientifiques en 2020 et 2021.
Le principe d’inclusion des athlètes transgenres (en particulier féminines, i.e. ayant effectué une transition du sexe masculin au genre féminin) repose sur la réversibilité sous testostérone basse (niveau communément observé chez les « femmes nées femmes ») des capacités physiques déterminant les performances sportives, et sur le temps nécessaire pour parvenir à cette réversibilité.
Les dernières publications scientifiques démontrent clairement que le retour de marqueurs des capacités d’endurance au « niveau féminin » se fait entre six à huit mois sous basse testostérone, alors que les adaptations attendues de la masse musculaire et de la force/puissance des muscles prennent beaucoup plus de temps (deux ans au minimum selon une étude récente). Compte tenu du rôle important joué par la force et la puissance musculaires dans les performances cyclistes, l’UCI a décidé de porter la période de transition sous testostérone basse de 12 à 24 mois. De plus, l’UCI a décidé de baisser le taux maximal autorisé de testostérone plasmatique (actuellement de 5 nmol/L) à 2,5 nmol/L. Cette valeur correspond au taux maximal de testostérone qu’on observe dans 99,99 % de la population féminine.
Cet ajustement des règles d’éligibilité de l’UCI repose sur l’état des connaissances scientifiques publiées à ce jour dans ce domaine et vise à favoriser l’intégration des athlètes transgenres dans le sport de compétition, dans le respect du maintien de l’équité, de l’égalité des chances et de la sécurité des compétitions. Les nouvelles règles entreront en vigueur le 1er juillet prochain. Elles pourront évoluer dans le futur en fonction de l’évolution des connaissances scientifiques.
Par ailleurs, l’UCI envisage de discuter avec d’autres Fédérations Internationales de la possibilité de soutenir un programme de recherche dont l’objectif serait d’étudier l’évolution des performances physiques de sportifs très entraînés sous traitement hormonal de transition.

Pour plus de précisions : Prof. Xavier Bigard, « The current knowledge on the effects of gender-affirming treatment on markers of performance in transgender female cyclists », mise à jour juin 2022.

La situation de la communauté cycliste ukrainienne en lien avec l’invasion russe a aussi été discutée. Le Comité Directeur de l’UCI, qui avait pris une série de mesures fortes à l’encontre de la Russie au début du mois de mars dans ce contexte, a convenu de continuer à suivre l’évolution de la situation et de rester aligné avec les décisions prises par le CIO. On rappellera que depuis le début de la guerre en Ukraine en février dernier, l’UCI a travaillé en étroite collaboration avec le Président du Comité National Olympique ukrainien et membre du CIO Sergey Bubka ainsi qu’avec l’Union Européenne de Cyclisme (UEC), présidée par M. Enrico Della Casa. Ensemble, ils ont aidé lors de leur arrivée en Suisse les coureurs ukrainiens, dont la majorité des athlètes ont été accueillis par la Fédération Nationale Suisse, Swiss Cycling. Une cellule de soutien fournissant une assistance aux athlètes à travers l’Europe a été mise en place à l’UCI et est coordonnée par Mme Tetiana Dziadevych, Secrétaire Générale de la Fédération Cycliste d’Ukraine (FCU), sous l’égide du Service des Relations Internationales de l’UCI. L’UCI agit en tant que point d’entrée unique pour la gestion de la situation du cyclisme ukrainien.

Enfin, les membres du Comité Directeur de l’UCI se sont félicités du lancement de la marque «UCI Cycling Integrity» au début du mois de mai dernier. « UCI Cycling Integrity » est un programme regroupant l’ensemble des actions de l’UCI dédiées à la promotion de l’intégrité dans le cyclisme à tous les niveaux (athlètes, entourage et compétitions). Ces actions reposent notamment sur le Code d’éthique de l’UCI, ses actions préventives, ses programmes d’éducation, et des campagnes d’information et de sensibilisation. Les objectifs de « UCI Cycling Integrity » s’articulent autour de trois axes : « Clean cycling » (lutte contre le dopage), « Safe cycling » (lutte contre le harcèlement et autres abus) et « Fair cycling » (lutte contre la fraude technologique et autres manipulations).

A l’issue des trois jours de réunion, le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré :

« L’approbation d’un Agenda 2030 s’inscrivant dans la continuité d’un Agenda 2022 dont la presque totalité des objectifs ont été atteints marque le début d’une nouvelle ère de progrès pour le cyclisme. Dans ce nouveau cadre, nous poursuivrons les efforts entamés et mettrons plus encore l’accent sur toutes les initiatives qui placeront encore davantage le vélo au cœur de la transformation positive de nos sociétés dans un contexte à la fois délicat et riche d’opportunités pour le futur. Comme notre Rapport Annuel 2021 le démontre, l’UCI, avec la communauté cycliste, se trouve dans une situation – notamment financière – tout à fait favorable pour aller dans cette direction.

« Après le lancement d’une Série Mondiale UCI, l’attribution des deux premières éditions des Championnats du Monde UCI de gravel constitue une étape importante dans le développement d’une discipline en plein essor qui répond à l’envie de nature d’une partie croissante de la population. Cette nouveauté démontre que le cyclisme ne cesse jamais d’évoluer – à l’image du cyclisme sur piste dont nous venons de confirmer le calendrier de la Ligue des Champions Piste UCI 2022 – pour être toujours à la pointe des attentes des sportifs, compétiteurs ou non.

« L’arrivée de nouvelles épreuves dans le calendrier de l’UCI Women’s WorldTour témoigne quant à elle de la montée en puissance du cyclisme sur route féminin. Dans ce secteur en effet, de plus en plus d’organisateurs d’épreuves masculines créent des courses féminines appelées à devenir elles aussi de grands rendez-vous de notre Calendrier International UCI.

« Avec l’adaptation de nouvelles règles de participation des athlètes transgenres aux compétitions du Calendrier International UCI, notre sport dispose d’un règlement totalement cohérent avec les connaissances scientifiques les plus récentes en la matière. Il est important en effet dans ce domaine de s’appuyer sur des éléments de connaissance objectifs pour concilier nécessaire inclusion et indispensable équité. »

La prochaine réunion du Comité Directeur de l’UCI se tiendra à Wollongong (Australie) du 19 au 21 septembre prochain, dans le cadre des Championnats du Monde Route UCI 2022.