— Published 5 November 2021

L’AMA publie son rapport annuel 2020

Montreal, le 4 novembre 2021

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a publié aujourd’hui son Rapport annuel 2020 (en anglais), qui souligne les activités menées par l’AMA en 2020 ayant contribué à rendre l’Agence et le système antidopage plus forts. l Sur le thème « Collaborer pour offrir un sport propre dans une nouvelle ère », ce rapport annuel constitue un élément important de l’engagement de l’AMA en matière de responsabilité et de transparence.

La COVID-19 a durement frappé de nombreux domaines de la société en 2020, et le sport n’y a pas échappé. En raison du confinement, la majorité des manifestations sportives ont été reportées ou annulées pour protéger la santé et la sécurité de tous. L’AMA s’est adaptée à cette nouvelle réalité et, de concert avec le reste de la communauté antidopage mondiale, a travaillé fort pour préserver l’intégrité du système antidopage. Alors que le nombre de contrôles du dopage a considérablement diminué en avril et mai 2020, les organisations antidopage (OAD) du monde entier ont redoublé d’efforts pour revenir à des niveaux de contrôle normaux avant la fin de l’année.

« Dans ce contexte particulier, il est important de reconnaître les efforts réalisés en 2020 par la communauté antidopage, qui s’est unie pour protéger l’intégrité du système antidopage, déclarent le président de l’AMA Witold Bańka et le directeur général Olivier Niggli dans leur message conjoint de ce rapport annuel. Il Il s’agit d’un travail monumental. Nous avons profité de l’occasion pour stimuler davantage l’innovation, en explorant par exemple de nouvelles techniques de prélèvement et d’analyse d’échantillons telles que le dépistage à partir de gouttes de sang séché, une initiative prometteuse qui sera mise en place en routine aux Jeux olympiques et paralympiques de Pékin en 2022. »

« L’une des activités les plus prenantes de l’AMA en 2020 a sans doute été la préparation en vue de la mise en œuvre du Code mondial antidopage 2021 (le Code), qui a été approuvé le 19 novembre 2019 au terme d’un processus de consultation de deux ans. À chaque étape, nous avons fourni du soutien pratique, éducatif et informatif aux organisations antidopage pour les aider à adapter leurs règles et leurs programmes au Code et aux Standards internationaux révisés au moyen de notre Programme de soutien aux signataires pour la mise en œuvre du Code. »

La mise en œuvre de vastes réformes du modèle de gouvernance de l’AMA a également été l’une des activités marquantes de l’année 2020. Parmi les 70 recommandations de réforme formulées par un Groupe de travail sur les réformes de la gouvernance de l’AMA en novembre 2018, la vaste majorité d’entre elles ont été entièrement mises en œuvre. Afin de poursuivre sur cette lancée, le Comité exécutif de l’AMA a créé un nouveau Groupe de travail sur la révision des réformes de la gouvernance de l’AMA en novembre 2020 pour évaluer l’impact des réformes en cours et proposer des réformes supplémentaires si nécessaire. Ce Groupe présentera un rapport complet au Conseil de fondation de l’AMA lors de sa prochaine réunion, le 25 novembre.

Enfin, en décembre 2020, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a donné raison à l’AMA et  déclaré l’Agence antidopage de la Russie non conforme au Code pour une période de deux ans, suite à la révélation par l’AMA de la manipulation de certaines des données récupérées par son équipe indépendante Renseignement et enquêtes au laboratoire de Moscou. Bien que l’AMA ait été très déçue que le TAS n’ait pas accepté toutes les conséquences qu’elle proposait, la décision a validé le cadre juridique et d’enquête robuste mis en place par l’Agence pour soutenir le système antidopage.

« Une grande partie de notre travail de 2020 et d’aujourd’hui est guidée par notre plan stratégique 2020-2024, publié en juillet 2020 et centré sur les sportifs. Ce plan, qui reflète les commentaires reçus de la part de parties prenantes de l’écosystème antidopage, reconnaît que l’AMA a énormément changé depuis quelques années. Il reconnaît également que l’AMA doit aller plus loin afin de construire davantage de ponts et d’unir les efforts pour protéger les sportifs et l’intégrité du sport dans le monde. L’AMA cherche et cherchera à saisir toutes les occasions de mobiliser les sportifs et les autres parties prenantes pour renforcer le système mondial antidopage. »

Pour en savoir davantage, consultez le Rapport annuel de 2020 (en anglais).

En ligne avec nos efforts en matière de durabilité, ce rapport annuel est publié exclusivement en ligne.