— Published 26 October 2020

L’AMA publie sa politique révisée d’acceptation de nouveaux signataires du Code

Montréal, le 23 octobre 2020 – L’Agence mondiale antidopage (AMA) publie aujourd’hui sa politique révisée d’acceptation de nouveaux signataires du Code mondial antidopage [disponible seulement en anglais pour l’instant], qui a été approuvée par le Comité exécutif de l’Agence lors de sa réunion des 14 et 15 septembre 2020.

Cette politique révisée, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2021, a été revue pour être en ligne avec le Code mondial antidopage 2021 (le Code), notamment l’article 23.1 du Code, qui décrit les entités qui peuvent devenir signataires du Code. Elle vise notamment à permettre aux organisations qui s’engagent à protéger les sportifs propres de devenir signataires du Code.

Après qu’il eut été déterminé que l’actuelle politique – en vigueur depuis novembre 2017 – devait être révisée, un groupe de travail composé de représentants de partenaires de l’AMA issus du Mouvement sportif et des autorités publiques a été créé en mai 2019 pour examiner la question et développer des propositions de révision. Les changements apportés à cette politique reflètent le consensus établi entre les membres du groupe de travail. Elles visent à trouver le juste équilibre entre la protection du modèle pyramidal du sport et la possibilité pour l’AMA d’accepter, à titre de signataires du Code, des organisations suffisamment pertinentes dans le monde du sport et qui s’engagent à protéger les sportifs propres, quel que soit leur statut au sein du Mouvement sportif.

En résumé, la politique révisée d’acceptation de nouveaux signataires du Code définit un processus par lequel une organisation candidate sera évaluée de manière collaborative par la direction de l’AMA et un nouveau « groupe d’experts sur les signataires », qui se réunira selon les besoins. Tel qu’indiqué dans son mandat [en anglais], ce groupe sera composé d’un représentant du Mouvement sportif et d’un représentant des autorités publiques, ainsi que d’un président indépendant proposé par la direction de l’AMA et approuvé par son Comité exécutif.

Une fois que la direction de l’AMA et le groupe d’experts sur les signataires (ou, en cas de désaccord, le Comité exécutif de l’AMA) auront déterminé que les critères d’évaluation sont remplis, la direction de l’AMA examinera le programme antidopage de l’organisation candidate au moyen de son questionnaire sur la conformité au Code et passera en revue ses règles antidopage. Si le programme antidopage de cette organisation ne présente pas d’irrégularités critiques avec le Code et les Standards internationaux, ou si toutes ses irrégularités critiques sont corrigées dans les délais impartis, l’organisation sera acceptée comme signataire par la direction de l’AMA.