— Published 1 April 2021

L’AMA lance ‘Brisez le silence !’ en espagnol

Montréal, le 31 mars 2021 –  Dans le but de stimuler encore davantage les sportifs et quiconque ayant des renseignements sur des inconduites liées au dopage dans le sport, l’Agence mondiale antidopage (AMA) annonce que sa plateforme numérique sécurisée pour les lanceurs d’alerte, ‘Brisez le silence !, déjà accessible en français et en anglais, est désormais disponible en espagnol. ‘Rompe el silencio!’ a été conçue pour permettre aux informateurs et aux lanceurs d’alerte (sources confidentielles) hispanophones de signaler des violations potentielles des règles antidopage dans le cadre du Code mondial antidopage (Code), des non-conformités potentielles au Code, ou encore tout acte ou toute omission pouvant entraver la lutte contre le dopage dans le sport. ‘Rompe el silencio!’, qui comprend une application sécurisée pour téléphones iPhone et Android, est maintenant disponible dans l’App Store et sur Google Play.

« L’AMA est heureuse de lancer Rompe el silencio ! pour permettre aux sportifs hispanophones et à d’autres informateurs et lanceurs d’alerte potentiels de signaler des activités suspectes à l’AMA, a déclaré le directeur, Renseignement et enquêtes de l’Agence, Gunter Younger. Les sources confidentielles sont vitales pour les enquêtes. Depuis le lancement du programme et de la plateforme ‘Brisez le silence !’ en mars 2017, le département Renseignement et enquêtes de l’Agence a actionné des centaines de cas sur la base d’informations transmises par des lanceurs d’alerte. Ces cas vont d’allégations au sujet de sportifs ou de membres du personnel d’encadrement à des cas complexes liés à une mauvaise gestion systémique de programmes antidopage, des non-conformités, voire de la corruption. »

« Le succès du programme ‘Brisez le silence !’ démontre l’importance croissante des enquêtes pour poursuivre les tricheurs, mais aussi le rôle essentiel que jouent les informateurs et les lanceurs d’alerte dans le système mondial antidopage. Ces personnes, dont l’AMA ne révèlera jamais l’identité publiquement, ont permis que des centaines de pistes soient suivies par l’Unité responsable des informations confidentielles de l’Agence et ont contribué à protéger l’intégrité du sport dans le monde. Avant de fournir des informations, les sources confidentielles doivent se sentir à l’aise, en sécurité et rassurées. L’un des moyens d’y parvenir est de faire en sorte que nous puissions interagir avec elles dans leur propre langue, et c’est pour cette raison que l’AMA a lancé la version espagnole de la plateforme, qui vient s’ajouter aux versions française et anglaise. »

Toute personne qui découvre ou constate un cas d’inconduite liée au dopage ou a de bonnes raisons de le soupçonner est encouragée à briser le silence ! Il est important, à ce titre, de clarifier la différence entre un informateur et un lanceur d’alerte, différence qui réside dans les droits et les responsabilités de chacun. Toute personne qui signale un comportement répréhensible à l’AMA sera considérée comme un informateur. L’informateur peut décider de cesser de collaborer avec l’Agence après avoir fourni ces informations. Si les deux parties souhaitent coopérer davantage, l’informateur peut passer au statut de lanceur d’alerte en signant un contrat qui lui procure des droits additionnels, tel que l’explique la Politique du programme des lanceurs d’alerte.

Cette politique a été approuvée par le Conseil de fondation de l’AMA en novembre 2016. Elle officialise le cadre juridique du programme et précise ce que l’Agence peut fournir en matière de soutien, de confidentialité, de protection et d’autres éléments, ainsi que le processus de signalement à l’AMA et les méthodes d’enquête de l’Agence. Ce document est continuellement réévalué pour s’assurer qu’il reste conforme aux meilleures pratiques internationales et qu’il réponde de manière appropriée aux besoins des sources confidentielles.

Pour en savoir plus sur ‘Rompe el silencio !’ et ‘Brisez le silence !’, veuillez consulter le site Web ‘Brisez le silence!’, accessible depuis le site web de l’AMA.