— Published 29 August 2022

L’AMA joue un rôle important lors du Symposium international antidopage de l’Agence chinoise antidopage

L(Agence mondiale antidopage (AMA) a eu le plaisir de jouer un rôle important lors du deuxième Symposium international antidopage annuel, organiser par l’Agence chinoise antidopage (CHINADA) en mode hybride les 25 et 26 août 2022.

Commandité et soutenu par CHINADA et organisé en collaboration avec la section antidopage de la China Sport Science Society, le Symposium est un ajout bienvenu au calendrier du sport propre, plus particulièrement dans les régions de l’Asie et de l’Océanie. Sous le thème « Science et technologie : hausser la barre pour le sport propre », l’édition de cette année a attiré près de 1200 participants de la région et d’ailleurs. L’événement était principalement axé sur la recherche et les progrès scientifiques et technologiques qui renforcent la protection du sport propre dans le monde.

Dans son discours d’ouverture, Witold Bańka, le président de l’AMA, a remercié CHINADA pour l’organisation de cet important Symposium, soulignant qu’il représentait une excellente occasion de s’écouter mutuellement, de consolider les liens et d’en tisser des nouveaux. Il a insisté sur l’importance de forger et de maintenir des partenariats pour promouvoir le sport propre.

« Les personnes engagées dans la lutte contre le dopage doivent impérativement travailler main dans la main, a déclaré le président Bańka. Pour que la Chine et les autres pays asiatiques puissent contribuer au renforcement du mouvement antidopage mondial, les gouvernements, les fédérations sportives, les organisations nationales et régionales antidopage et l’AMA doivent travailler de concert. En fin de compte, nous avons tous le même objectif, soit de hausser la barre et de mobiliser les sportifs. Nous devons leur donner les outils nécessaires pour pratiquer un sport propre et jouer franc jeu, tout au long de leur carrière. On ne trouve pas des solutions en isolement, mais plutôt en unissant nos forces, en collaborant. Aucun organisme ne peut y parvenir seul. Il faut la coopération de toutes les parties concernées. C’est cette philosophie qui a mené à la création de l’AMA il y a 23 ans, et elle est encore vraie aujourd’hui. Si nous travaillons tous ensemble, nous pouvons tout réussir. »

« La science, les technologies et l’innovation sont au cœur de la mission de l’AMA au moment où s’ouvre devant nous l’avenir de la lutte contre le dopage, a affirmé le président Bańka à propos du thème du Symposium. Nous devons repousser les limites sur le plan scientifique et technologique. Pour moi, la clé, c’est la recherche. Grâce à l’augmentation du budget de l’AMA pour la période 2023-2025, approuvée par notre Conseil de fondation en mai dernier, nous allons investir dans la recherche scientifique à hauteur de 4,8 millions de dollars américains en 2024 et de 6,6 millions de dollars américains en 2025. »

Le premier jour du Symposium, Yang Yang, la vice-présidente de l’AMA, a prononcé un discours sur les réalisations de l’Agence dans les domaines de la science et des technologies, tout en soulignant certains des défis auxquels elle fait encore face. Elle a rappelé que depuis plus de deux décennies, l’AMA dirige des efforts conjoints à l’échelle mondiale dans le domaine de la science et de la médecine, assumant des responsabilités dans des champs importants – accréditation des laboratoires antidopage, recherche scientifiqueListe des substances et méthodes interditesPasseport biologique de l’Athlète et autorisation d’usage à des fins thérapeutiques.

« Les retombées de ces collaborations fructueuses sont manifestes, a-t-elle indiqué. Par exemple, l’Agence antidopage chinoise, ainsi que d’autres partenaires importants, ont joué un rôle crucial dans le consortium qui a élaboré et mis en œuvre une nouvelle méthode de contrôle innovante, le dépistage à partir de gouttes de sang séché. Cette méthode, qui a le potentiel de changer la donne, pourrait s’avérer un complément précieux aux contrôles traditionnels. L’intelligence artificielle est un autre axe de développement pour l’AMA. Grâce à nos collaborations, nous repoussons les limites de nos connaissances dans ce domaine important. En effet, les résultats concernant la manière dont la recherche en intelligence artificielle peuvent être utilisées pour faire progresser la lutte contre le dopage sont très prometteurs, notamment en ce qui concerne l’interprétation des mégadonnées. Je pense que l’IA a nous apportera beaucoup dans les années à venir – et c’est une perspective très prometteuse pour nous. »

« Outre la science, nous accordons une grande importance aux technologies. Elles évoluent rapidement dans toutes les facettes de la vie moderne, et la lutte contre le dopage n’y échappe pas. L’AMA s’efforce jour après jour de faire avancer le sport propre grâce aux progrès technologiques. Nos efforts visent prioritairement à améliorer l’expérience des sportifs et des autres partenaires, que ce soit en augmentant la précision du processus ou en renforçant la sécurité. »

« La science et les technologies sont en constante évolution et ne cessent de progresser. Nous devons emboîter le pas et rester à l’avant-garde. Nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir. Un défi colossal nous attend, mais encourageant. La passion, le dévouement et l’expertise de milliers de personnes qui s’attaquent maintenant à ces problèmes généreront rapidement des résultats remarquables. Notre réussite repose sur la mise en commun des ressources et la coopération. »