— Published 6 May 2021

L’AMA impose des restrictions d’analyse au laboratoire de Bucarest

Montréal, le 5 mai 2021 – À compter du 1er mai 2021, et pour une période de six mois, l’Agence mondiale antidopage (AMA) va imposer des restrictions d’analyse au laboratoire de contrôle du dopage de Roumanie à Bucarest (laboratoire de Bucarest) pour ce qui touche la méthode analytique par chromatographie gazeuse – combustion – spectrométrie de masse des rapports isotopiques (CG-C-SMRI).

En avril 2021, le laboratoire de Bucarest a volontairement informé l’AMA qu’il serait dans l’impossibilité de mettre à jour sa méthode CG-C-SMRI avant l’entrée en vigueur du Document technique sur la SMRI (TD2021IRMS) le 1er mai 2021. Par conséquent, conformément au Standard international pour les laboratoires (SIL), ces restrictions d’analyse ne sont pas imposées en raison d’une sous-performance ou d’une non-conformité spécifique du laboratoire résultant de l’application de la procédure CG-C-SMRI, mais plutôt de sorte que le laboratoire puisse concentrer ses efforts sur l’amélioration de sa méthode CG-C-SMRI en respectant les nouvelles exigences du TD2021IRMS.

Durant la période couverte par les restrictions d’analyse, le laboratoire de Bucarest pourra mener normalement ses autres activités antidopage en vertu du SIL. Cependant, tous les échantillons de routine qui nécessitent une analyse par CG-C-SMRI doivent être transportés conformément à une chaîne de possession démontrable aux fins d’analyse par CG-C-SMRI vers un autre laboratoire accrédité par l’AMA.

En vertu du SIL, l’AMA est responsable de l’accréditation et de la réaccréditation des laboratoires antidopage et doit donc s’assurer qu’ils respectent les normes de qualité les plus élevées. Ce processus de supervision est mené parallèlement à une évaluation conforme aux critères de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) effectuée par des organismes d’accréditation nationaux indépendants qui sont membres en règle de la Coopération internationale d’accréditation des laboratoires (ILAC) et signataires de l’Accord de reconnaissance mutuelle de l’ILAC (ILAC MRA).