— Published 26 January 2022

L’AMA confirme la solidité et la qualité du programme antidopage de l’UCI

L’Union Cycliste Internationale (UCI) a publié aujourd’hui une mise à jour du protocole sanitaire Covid-19, applicable aux compétitions sur route masculines et féminines inscrites au Calendrier International UCI 2022.

L’Union Cycliste Internationale (UCI) a le plaisir d’annoncer que l’audit complet mené par l’Agence mondiale antidopage (AMA) les 3 et 4 novembre 2021 a confirmé la solidité et la qualité du programme antidopage de l’UCI.

L’UCI était la 62e organisation antidopage (OAD) auditée par l’AMA (1) dans le cadre de son Programme de supervision de la conformité, qui vise à vérifier le respect du Code mondial antidopage. Chaque OAD reçoit ensuite un rapport et un plan de mesures correctives destinés à l’aider dans son programme de lutte contre le dopage.

Réalisé en personne, l’audit de l’UCI a été effectué 11 mois après le transfert officiel des activités opérationnelles de son programme antidopage de la Fondation Antidopage du Cyclisme (CADF) à l’Agence de Contrôles Internationale (ITA) (2).

L’audit portait sur l’ensemble des opérations de l’UCI, parmi lesquelles la gouvernance, l’élaboration des budgets et leur suivi, le renseignement et les enquêtes, la formation, le programme des autorisations d’usage à des fins thérapeutiques (AUT), la gestion des résultats ainsi que la protection des données.

Le rapport de l’équipe d’audit de l’AMA souligne les nombreux points forts de l’UCI et de son programme antidopage. Compte tenu de la qualité du programme de l’UCI, il ne contient que très peu de remarques et de mesures correctives à entreprendre.

Il conclut que l’UCI et l’ITA présentent toutes deux un fonctionnement et des résultats de haut niveau, grâce à un personnel très compétent, investi et passionné. L’équipe d’audit a également été impressionnée par l’esprit de collaboration qu’elle a pu voir à l’œuvre, ainsi que par l’approche proactive adoptée s’agissant de la collaboration entre les services de l’ITA et de l’UCI. Selon elle, il apparaît que cette approche collaborative permet de veiller à la robustesse des processus et procédures de l’UCI, et que les différents aspects de son programme sont exhaustifs et efficients.

Ce résultat apporte une nouvelle confirmation que la transition de la CADF à l’ITA a été une réussite et qu’elle améliore la protection des coureurs propres.

A des fins de transparence, l’UCI a publié ici l’introduction du rapport des mesures correctives de l’audit produit par l’AMA ainsi que le résumé du processus et des conclusions de ce dernier (ci-dessous).

Le rapport complet ne peut être diffusé au grand public pour des questions de confidentialité.

L’UCI ne fera aucun autre commentaire sur ce sujet.

Résumé des conclusions de l’audit :

  • Compte tenu de la qualité de l’UCI en tant qu’organisation antidopage et de celle de son programme antidopage, nous n’avons que peu d’éléments à signaler.
  • L’UCI et l’ITA présentent toutes deux un fonctionnement et des résultats de haut niveau, grâce à un personnel très compétent, investi et passionné.
  • Un processus exhaustif de planification des contrôles, et un processus global de contrôles hors compétition sont en place.
  • Les opérations de renseignement et les enquêtes sont menées par une équipe d’experts efficace.
  • Un programme d’éducation antidopage complet est en place.
  • Le programme des AUT est très bien géré.
  • Les instruments adéquats sont utilisés, et il existe une bonne collaboration avec l’ITA s’agissant de la gestion des résultats.
  • Des processus de qualité sont en place pour la protection des informations personnelles et des autres données sensibles, mais ces processus doivent être encore mieux étayés par des documents.
  • L’excellente collaboration entre l’UCI et l’ITA assure la solidité des processus et des procédures de l’UCI, et garantit l’exhaustivité globale des différents volets de son programme.

A la suite de la réception du plan de mesures correctives de l’AMA, l’UCI et l’ITA se sont déjà attelées à mettre en œuvre ensemble les légères mesures correctives exigées par l’AMA dans les délais impartis, afin de maintenir la conformité du programme antidopage de l’UCI et sa place à l’avant-garde de la lutte contre le dopage.

(1) La liste des audits réalisés par l’AMA peut être consultée sur https://www.wada-ama.org/en/audits.
(2) Basée à Lausanne (Suisse), l’ITA est une organisation internationale créée sous forme de fondation à but non lucratif. Elle a été créée à l’initiative du Mouvement Olympique et avec l’appui de l’AMA. Sa mission consiste à fournir des services antidopage indépendants aux autorités sportives et politiques. Elle pilote actuellement des programmes pour plus de 50 organisations, parmi lesquelles des Fédérations Internationales de sports olympiques et des organisateurs d’événements de premier plan.
L’Unité Cyclisme de l’ITA a officiellement lancé ses activités le 1er janvier 2021. Elle est essentiellement composée d’anciens employés de la CADF, l’entité qui a mené la lutte contre le dopage dans le cyclisme entre 2008 et fin 2020. Elle bénéficie de toutes les ressources et tout le personnel existants au sein de l’ITA.