— Published 4 December 2020

L’AMA accueille deux membres indépendantes supplémentaires au Comité exécutif

Montréal, le 3 décembre 2020 – Dans le cadre d’un vote par écrit de deux semaines mené à la suite de sa réunion virtuelle du 12 novembre, le Conseil de fondation (le Conseil) de l’Agence mondiale antidopage (AMA) a confirmé les recommandations de son Comité des nominations et de son Comité exécutif et nommé Gabriella Battaini-Dragoni et Patricia Sangenis au sein du Comité exécutif à titre de membres indépendantes supplémentaires.

Originaire d’Italie, Mme Battaina-Dragoni est actuellement secrétaire générale adjointe du Conseil de l’Europe et quittera ses fonctions d’ici quelques semaines. En 2011 et 2012, elle a occupé le poste de directrice générale des programmes du Conseil de l’Europe, et de 2004 à 2011, elle a été directrice générale de l’éducation, de la culture et du patrimoine, de la jeunesse et du sport. Fervente promotrice de l’éthique dans le sport, elle a joué un rôle de premier plan dans la planification et la promotion d’un certain nombre d’initiatives du Conseil de l’Europe en matière d’intégrité sportive, qui s’inscrivent dans le cadre de sa convention contre le dopage établie de longue date. Elle représente actuellement le Conseil de l’Europe au Conseil de l’AMA, siège auquel elle renoncera en raison de sa nomination au Comité exécutif.

La docteure Sangenis est une médecin du sport réputée d’Argentine. Pendant plus de 20 ans, elle a contribué à la prestation de services médicaux et au contrôle du dopage à l’occasion de diverses manifestations sportives, notamment de Jeux olympiques et paralympiques. Elle a également fait partie de la Commission médicale et scientifique du Comité international olympique. Par son travail en médecine et en enseignement, elle a continuellement défendu le sport et l’activité physique, en particulier chez les femmes et les filles, dans le but de promouvoir l’égalité des chances, non seulement sur le plan de la participation, mais aussi en ce qui concerne la santé et le leadership, en particulier.

Le mandat des membres indépendantes supplémentaires débutera le 1er mars 2021. À compter de cette date, le Comité exécutif de l’AMA sera ainsi composé de quatre membres indépendants (y compris le président et la vice-présidente de l’Agence), de cinq représentants des gouvernements et de cinq membres issus du Mouvement sportif, avec des sportifs actifs ou retraités dans chacune de ces catégories. Actuellement, un tiers des membres du Comité exécutif et du Conseil de l’AMA sont des sportifs de niveau international actifs ou retraités.

La composition du Comité exécutif de l’AMA l’année prochaine sera la suivante :

  1. Witold Bańka (président indépendant)
  2. Yang Yang (vice-présidente indépendante)
  3. Patricia Sangenis (membre indépendante)
  4. Gabriella Battaini-Dragoni (membre indépendante)
  5. Ugur Erderner (Comité international olympique)
  6. Jiri Kejval (Association des comités nationaux olympiques)
  7. Ingmar de Vos (Association des fédérations internationales des sports olympiques d’été)
  8. Nenad Lalovic (Association mondiale des fédérations internationales de sport)
  9. Danka Bartekova (Commission des athlètes du CIO)
  10. Amira El Fadil (autorités publiques, Afrique)
  11. Andrea Sotomayor (autorités publiques, Amériques)
  12. Tanose Taido (autorités publiques, Asie)
  13. Dan Kersch (autorités publiques, Europe)
  14. Grant Robertson (autorités publiques, Océanie)

Ce changement est le dernier en date d’une vaste série de réformes de gouvernance mises en œuvre par l’AMA depuis novembre 2018 pour garantir que la gouvernance de l’Agence reste adaptée à ses objectifs et puisse s’adapter aux défis à venir. Parmi les 70 recommandations de réforme formulées par le Groupe de travail sur les réformes de la gouvernance de l’AMA en novembre 2018, toutes ont maintenant été appliquées dans une certaine mesure et la vaste majorité d’entre elles ont été entièrement mises en œuvre. En plus des quatre membres indépendants du Comité exécutif, chaque comité permanent de l’AMA compte désormais au moins un sportif et un représentant des organisations nationales antidopage (ONAD) – sauf le Comité indépendant de révision de la conformité en ce qui a trait aux ONAD – et une limite de trois mandats de trois ans est désormais en place pour les membres du Comité exécutif, du Conseil et des comités permanents.

En outre, le travail se poursuit en vue de renforcer encore la représentation des sportifs dans la gouvernance de l’AMA, d’introduire un code d’éthique de l’AMA et de constituer un Comité d’éthique indépendant ou une structure semblable. Une version préliminaire du Code d’éthique a été développée et l’objectif est que ce Code soit approuvé par le Conseil en mai 2021.

Le 11 novembre 2020, le Comité exécutif a par ailleurs approuvé la composition du nouveau Groupe de travail sur la révision des réformes de la gouvernance de l’AMA chargé de faire le suivi des effets des réformes en cours et de proposer des réformes supplémentaires à la suite d’une vaste consultation des parties prenantes. Ce groupe comprend cinq experts de la gouvernance et un sportif expert (désigné par le Comité des sportifs de l’AMA), avec la possibilité d’élargir le groupe pour inclure un autre sportif expert.

« Les progrès importants réalisés par l’AMA en matière de réforme de la gouvernance se poursuivent, a déclaré le président de l’AMA, Witold Bańka. Je tiens aujourd’hui à souhaiter la bienvenue à la docteure Sangenis et à Mme Battaini-Dragoni en tant que voix fortes et indépendantes au sein du Comité exécutif. Les activités de réforme de la gouvernance de l’AMA continuent. La création du nouveau groupe de travail s’inscrit dans le renforcement continu du modèle de gouvernance. Il est essentiel que l’AMA ne soit pas statique et que notre gouvernance continue d’évoluer conformément aux meilleures pratiques internationales. »

Budget 2021

Dans le cadre de son vote par écrit, le Conseil a également approuvé le budget 2021 de l’AMA, déjà entériné par le Comité Finance et Administration de l’Agence lors de sa réunion d’août et recommandé par le Comité exécutif le 11 novembre. Le budget approuvé se chiffre à 43 371 517 $ US, ce qui représente une hausse de 8 % par rapport à 2020, telle qu’accepté par le Conseil en mai 2018 dans le cadre d’une série d’augmentations annuelles étalées sur quatre ans, de 2019 à 2022.

Politique d’enquête de l’AMA

Enfin, le Conseil a approuvé des modifications de la Politique d’enquête de l’AMA, tel que recommandé par le Comité exécutif lors de sa réunion de novembre. Les modifications concernent principalement le calendrier de publication des résultats des enquêtes de l’AMA et l’équilibre à trouver entre la transparence pour aider à lever le voile sur les schémas de dopage tout en protégeant l’identité des lanceurs d’alerte et en ne compromettant pas le processus de gestion des résultats ou les activités de la communauté chargée de l’application de la loi.