— Published 15 November 2021

La Polynésie Française et Paris 2024 accélèrent dans le cadre de l’organisation des épreuves de surf sur la vague mythique de Teahupo’o

Quelques mois après la validation par le CIO des quatre sports additionnels au programme de Paris 2024 et la désignation officielle de Tahiti et de son site de Teahupo’o pour accueillir les épreuves de surf des Jeux Olympiques de Paris 2024, une délégation de Paris 2024 – emmenée par son directeur général, Etienne Thobois, était en déplacement en Polynésie Française toute la semaine pour avancer sur l’organisation des épreuves de surf à Tahiti, sur le spot mythique de Teahupo’o.

Un déplacement en Polynésie Française qui permet une accélération dans la collaboration entre les autorités locales et Paris 2024 pour l’organisation des épreuves de surf à Teahupo’o

L’objectif de ce déplacement était ainsi avant tout de permettre à Paris 2024 et au gouvernement polynésien de rencontrer les acteurs locaux impliqués dans l’organisation pour un point d’étape technique et évaluer avec les autorités locales (les municipalités concernées ; les riverains ; le Haut-Commissariat) des hypothèses concernant l’organisation des épreuves de surf à Teahupo’o (définition des sites de compétition, accueil des athlètes et des populations accréditées, les flux, les moyens énergétiques mis à disposition ou encore les moyens de diffusion de l’événement).

A travers notamment une réunion de riverains avec les habitants de la commune de Taiarapu Ouest et de Teahupo’o, des rencontres et échanges avec les Maires déléguée de Teahupo’o Roniu Poareu, et de Taiarapu Ouest, Tetuanui Hamblin, Paris 2024 a également pu présenter son ambition et la philosophie générale quant à l’accueil des compétitions de surf à Teahupo’o, celle d’une compétition qui s’adaptera à ses spécificités – notamment environnementales – avec pour principal objectif, celui de préserver le spot mythique de Teahupo’o et préserver son environnement sauvage et naturel.

Tahiti et Teahupo’o offriront un concept « sur mesure », qui fait de ce site un exemple concret d’engagement collectif pour des Jeux responsables où l’épreuve s’adaptera au site et non l’inverse.

Le Gouvernement Polynésien et Paris 2024 portent ainsi une ambition forte sur ce site avec des engagements authentiques et factuels dans le respect de l’environnement, de la possibilité du site et de la culture polynésienne. Chaque action de développement sera ainsi soit pérenne et servira au plus grand nombre à l’avenir, soit temporaire et ne laissera, post évènement, aucune trace.

Ce déplacement a également permis de rencontrer les athlètes, les principaux concernés par l’organisation des épreuves, et notamment Michel Bourez et Jérémy Florés afin de leur présenter les premières pistes qu’offriront Teahupo’o pendant les Jeux, concernant l’expérience athlètes sur site.

Edouard Fritch, président de la Polynésie Française : « La Polynésie française est heureuse du choix de Paris 2024. Ce choix n’était pas acquis d’avance, et pour tout vous dire, nous étions même assez sceptiques lorsque nous avons déposé la candidature de Teahupo’o située à 18.000 km de l’épicentre des Jeux à Paris. Notre pays sera à la hauteur des attentes et nous sommes content des assurances apportées par Paris 2024 sur le respect des lieux et la préservation du site. Cette préservation s’inscrit dans les valeurs d’héritage portées par la convention « Terre de Jeux 2024 ». Ces engagements ont rassurés la population et les élus, ainsi que le gouvernement. Désormais main dans la main, nous pouvons nous engager dans l’organsisation de ces Jeux qui représentent une opportunité unique, quasi historique pour notre pays et pour Teahupo’o. Je suis très reconnaissant à Paris 2024 et à son directeur général d’avoir fait le choix de notre pays et de sa vague mythique»

Etienne Thobois, directeur général de Paris 2024 : « Il était essentiel pour nous de rencontrer les acteurs locaux, avec le soutien du Gouvernement Polynésien afin de présenter le projet Paris 2024, rappeler que les Jeux Olympiques s’adapteront à Teahupo’o et pas l’inverseC’était un déplacement important pour Paris 2024 et dont nous sortons plus que jamais convaincus que les épreuves de surf des Jeux Olympiques de Paris 2024 sur cette vague mythique de Teahupo’o seront l’une des images fortes des Jeux Olympiques sur un spot incroyable. L’organisation des épreuves de surf à Tahiti et l’attribution du label « Terre de Jeux 2024 » permettront également de promouvoir la culture et les traditions polynésiennes »

La Polynésie Française et son mythique site de Teahupo’o labellisée « Terre de Jeux 2024 »  

Ce déplacement a notamment permis la signature de convention « Terre de Jeux 2024 » entre la Polynésie Française et Paris 2024 dès l’arrivée de la délégation Paris 2024 en Polynésie le 9 novembre.

Paris 2024 a créé le label « Terre de Jeux 2024 » pour impliquer sans attendre tous les territoires de France ainsi que l’ensemble du mouvement sportif (fédérations, ligues, comités et clubs) dans l’aventure olympique et paralympique.

Lancée en juin 2019, celui-ci rencontre un important succès et compte aujourd’hui plus de 2 000 collectivités territoriales labellisées et engagées dans l’aventure « Terre de Jeux 2024 » pour faire des Jeux de Paris 2024, les Jeux de tous les Français.

Le label « Terre de Jeux 2024 » va permettre à la Polynésie Française de s’engager concrètement en mettant en place des initiatives pour développer la place du sport en Polynésie et participer aux temps forts de Paris 2024 comme la Semaine olympique et paralympique (SOP) organisée dans les écoles tous les ans fin janvier – début février ou la Journée olympique organisée tous les ans le 23 juin.

Une étape de la Tournée des Drapeaux de Paris 2024 en Polynésie Française promouvant la culture polynésienne

Lancée au retour des Jeux de Tokyo, la Tournée des Drapeaux est l’illustration récente de l’ambition de Paris 2024 d’aller à la rencontre des collectivités hôtes et des communes « Terre de Jeux 2024 » partout en France.

Si historiquement les drapeaux (olympique et paralympique) demeurent dans la Ville Hôte jusqu’au début des Jeux, Paris 2024 souhaitait partager ces symboles forts avec tous les Français et dans tous les territoires.

Première étape de la Tournée des Drapeaux dans les Outre-mer, Tahiti, par son statut de collectivité hôte, était une étape indispensable de la Tournée et a accueilli une cérémonie organisée par les habitants de Taiarapu Ouest, riche en symboles tout en promouvant la culture et les traditions polynésiennes.

Les prochaines étapes pour Paris 2024 en Polynésie Française

Après ce déplacement, la collaboration entre Paris 2024, le Gouvernement Polynésien, le Haut-Commissariat et la population locale va s’intensifier. Des déplacements officiels sont prévus dans les prochains mois afin de présenter officiellement le projet, ses avancées et d’entériner des choix stratégiques.

À la suite de ce déplacement, Paris 2024 basculera dans une phase opérationnelle avec la mise en place d’une équipe dédiée sur place et la volonté de s’appuyer sur une expertise locale. Un bureau Paris 2024 sur place va ouvrir afin d’être au cœur des discussions en recrutant une grande partie des équipes en local afin qu’elles aient une parfaite connaissance des enjeux spécifiques au territoire polynésien.