— Publié le 17 juillet 2020

IFSO et AISTS s’associent pour une étude sur les Juges et Arbitres sportifs

Communiqué

Le 29 juin 2020 à Lausanne, trois étudiants du master de l’AISTS de Lausanne (Suisse), Eric Mackenzie, Rijul Sharda et Xiaohan Wen, ont présenté les conclusions d’une étude s’étalant sur neuf mois intitulée « Enquête sur les critères de sélection des juges et arbitres sportifs par les fédérations sportives internationales ». Le projet a été commandé par le président de la Fédération internationale des officiels sportifs (IFSO), Patrick Vajda, en association avec Eric Saintrond, Secrétaire Général de la FISU.

Il s’agit d’une toute première recherche exploratoire sur la démographie des officiels sportifs internationaux. Elle a impliqué 18 fédérations sportives internationales et a couvert près de 18 000 officiels sportifs. Les conclusions et recommandations fournies à l’IFSO par les étudiants de l’AISTS sous la forme d’un document détaillé permettront à l’IFSO de dresser un tableau plus clair du paysage actuel des officiels sportifs et entend assurer une certaine transparence et cohérence autour de la sélection des officiels sportifs lors des grands événements sportifs.

L’enquête a également comparé les données concernant les juges et arbitres sportifs lors des deux derniers Jeux olympiques d’été, Londres 2012 et Rio 2016, ainsi que les deux derniers Jeux olympiques d’hiver, Sotchi 2014 et PyeongChang 2018, afin d’identifier les tendances et les bonnes pratiques dans la sélection des officiels sportifs lors des grands événements sportifs.

Grâce à  ce projet, l’IFSO sera à même de sensibiliser davantage les instances du sport international sur le rôle des juges et arbitres sportifs lors des grands événements sportifs, et ainsi obtenir l’adhésion du plus grand nombre possible de fédérations et d’organismes sportifs aux objectifs de l’IFSO.

Travailler en collaboration avec l’AISTS fut extrêmement positif pour IFSO, car la qualité du travail réalisé est de très haut niveau, et IFSO espère poursuivre cette relation avec l’AISTS et ses étudiants.