— Published 28 May 2021

Fin du Forum international des athlètes : les athlètes expriment leur soutien total aux Jeux de Tokyo 2020

Près de 2 000 membres de commissions des athlètes se sont inscrits pour participer à distance au 10e Forum international des athlètes, le plus grand événement jamais organisé pour représenter les athlètes, les 26 et 27 mai 2021.

Ont assisté à cet événement virtuel : les membres des commissions des athlètes de 199 Comités Nationaux Olympiques (CNO), de toutes les Fédérations Internationales des sports olympiques d’été et d’hiver, de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), du Comité International Paralympique (IPC), de tous les comités d’organisation des Jeux Olympiques (COJO) et des associations continentales, ainsi que des représentants de l’Association mondiale des olympiens (WOA) et des membres d’associations nationales d’olympiens.

Pendant les deux jours qu’a duré l’événement, les représentants des athlètes se sont réunis en ligne pour discuter d’une série de sujets importants. Le bien-être et le soutien apporté aux athlètes étaient au centre de la première journée, avec des contributions sur les thèmes de la santé mentale et de la protection des athlètes.

Des informations actualisées et des discussions sur les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et les Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022 ont été les points forts de la deuxième journée, ainsi qu’une séance de questions-réponses avec le président du CIO, Thomas Bach.

Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Lors des sessions du deuxième jour, de nombreux athlètes ont partagé leur enthousiasme et leur confiance dans les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Reflétant le succès des épreuves tests organisées au cours des derniers mois, les athlètes ont également fait part de leur engagement à respecter les mesures décrites dans les Playbooks afin d’offrir des Jeux Olympiques sûrs à tous les participants et au peuple japonais.

Jessica Fox (Australie, slalom en canoë), a déclaré : “Ces douze derniers mois ont été très difficiles pour les athlètes du monde entier. Nous avons tous dû nous adapter et nos préparatifs ont été perturbés d’une manière ou d’une autre.

L’important a toujours été de me détacher de l’idée d’une préparation idéale, d’être vraiment fixée sur une chose et d’être capable d’être fluide et adaptable. Nous avons dû tirer le meilleur parti des restrictions imposées ici et de l’impossibilité de nous rendre à l’étranger pour les compétitions. Mais j’ai vraiment hâte d’y aller enfin. La communication du CIO a été excellente et j’ai pleinement confiance en tous les membres du comité d’organisation de Tokyo pour organiser des Jeux Olympiques sûrs”.

Tamás Tóth (Hongrie, triathlon), président de la commission des athlètes de World Triathlon, a indiqué pour sa part : “Il y a deux semaines, nous avons mis en place avec succès notre premier système de bulle à Yokohama. C’était notre première épreuve de qualification olympique cette année. Plus de 117 athlètes d’élite y ont participé et je voudrais rassurer tous les olympiens qui se préparent pour Tokyo sur le service offert par le CIO et le pays hôte. Dès votre arrivée à l’aéroport, vous êtes guidés jusqu’à votre hôtel, et le professionnalisme sur les sites d’entraînement était tellement incroyable que je suis très confiant quant à la façon dont cela se passera à Tokyo. La perfection japonaise était au rendez-vous et je suis vraiment impatient de participer aux Jeux.”

Heather Daly-Donofrio, présidente de la commission des athlètes de la Fédération internationale de golf, a déclaré : “Le golf a été le premier des grands sports professionnels à faire son retour et nous avons organisé des tournois dans le monde entier – Europe, Asie, Moyen-Orient, Amérique – et, bien qu’à une échelle moindre que les Jeux Olympiques, nous avons pu traverser ces frontières et ces continents en toute sécurité et avec succès, non seulement pour les athlètes, mais aussi pour les communautés et les pays dans lesquels nous avons joué. D’après tout ce que j’ai lu du CIO et dans les Playbooks et entendu aujourd’hui, je suis tout simplement très confiante que le CIO et Tokyo feront de même pour les Jeux Olympiques.”

Par ailleurs, les participants au Forum ont souligné l’importance de leur rôle dans le partage actif des informations avec leurs pairs afin de s’assurer que tous les athlètes disposent des dernières informations et comprennent clairement les dispositions en place à Tokyo.

Séances parallèles

En amont des deux journées du Forum, des séances de travail parallèles ont été organisées pour les commissions des athlètes de chacun des cinq continents afin de discuter de la représentation et de l’autonomisation des athlètes, ainsi que des séances parallèles consacrées à la lutte contre le dopage et aux recommandations de l’Agenda olympique 2020+5.

Collectivement, à travers les différentes tables rondes, les sessions de questions-réponses et les séances parallèles, les représentants des athlètes ont identifié les domaines qui requièrent le plus d’attention afin de permettre à leurs commissions des athlètes de représenter efficacement et activement la voix de ces derniers.

Promouvoir les droits et les responsabilités des athlètes

Conformément aux recommandations de l’Agenda olympique 2020+5, les points suivants ont été renforcés/soulignés par les participants du 10e Forum international des athlètes.

– Le CIO doit intensifier ses efforts pour s’assurer que tous les CNO et FI soutiennent leurs commissions des athlètes afin qu’elles soient efficaces dans leur rôle de représentants des athlètes.

– Toutes les FI et tous les CNO doivent adopter et mettre en œuvre la Déclaration sur les droits et responsabilités des athlètes.

– Tous les CNO et FI doivent rendre leurs sources de financement transparentes pour toutes les parties prenantes et communiquer clairement sur les différents soutiens directs et indirects qu’ils offrent aux athlètes.

– La commission des athlètes du CIO, en collaboration avec le groupe de travail sur la santé mentale, doit mettre en place une formation pour les commissions des athlètes afin de les préparer à mieux soutenir et guider les athlètes dans les moments difficiles.

Kirsty Coventry, présidente de la commission des athlètes du CIO, a conclu : “Ensemble, nous pouvons faire une énorme différence pour nos athlètes. Nous devons être plus forts ensemble (#StrongerTogether). Nous obtiendrons davantage grâce à une contribution et un dialogue significatifs avec l’ensemble de notre communauté d’athlètes et les parties prenantes du Mouvement [olympique].

Comme nous le savons, le monde est en constante évolution, ce qui signifie que les besoins des athlètes évoluent. C’est ce qui a inspiré l’Agenda olympique 2020. Grâce au lancement de l’Agenda olympique 2020+5, les recommandations des athlètes répondront à cette évolution du paysage par un certain nombre d’actions concrètes et significatives. Récemment, nous avons assisté à la montée en puissance de certains besoins universels, et nombre de ces tendances ont été accélérées par la COVID-19. Aussi difficiles que les circonstances puissent paraître à l’heure actuelle, si nous tirons les bonnes leçons, nous pouvons saisir les opportunités que ces défis nous offrent.”